Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Conseils aux voyageurs qui se rendent en Allemagne

08.09.2021 - Article

Missions diplomatiques et postes consulaires allemands en France

Actuellement, l’accueil du public dans les missions diplomatiques et consulaires allemandes en France est possible dans une proportion limitée. Les horaires d’ouverture au public pour certaines demandes consulaires peuvent être différents de ceux pratiqués avant la pandémie de Covid-19. Avant tout déplacement, nous vous invitons donc à les vérifier sur le site Internet de la mission consulaire à laquelle vous souhaitez vous rendre.

Restrictions affectant la vie publique en France

Les mesures prises par les autorités françaises s’appliquent également aux ressortissants allemands qui séjournent ou vivent en France. Les missions diplomatiques et postes consulaires allemands en France ne peuvent pas délivrer d’attestations destinées à autoriser des exceptions par les autorités françaises.

Pour toute personne âgée de 11 ans ou plus, le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos (commerces, banques, gares, aéroports. etc.) sous peine d’amende. L’obligation de port d’un masque homologué à l’extérieur a été levée le 17 juin 2021, sauf dans des cas particuliers tels que files d’attente ou rassemblements, par exemple sur les marchés de plein air. Veuillez tenir compte des messages d’information et des consignes diffusés dans les médias français et appliquer les mesures prises par les autorités françaises. Renseignez-vous sur le site Internet du gouvernement. Vous y trouverez également des informations sur l’application française « TousAntiCovid ». Le ministère français des Affaires étrangères met également à disposition des informations.  

Les transports en commun de proximité fonctionnent normalement. Les transports longue distance restent en revanche limités. Renseignez-vous auprès de votre agence de voyages afin de connaître le détail de l’offre proposée actuellement. Les réservations de sièges sont obligatoires dans les trains longue distance afin de respecter les distances de sécurité et les voyageurs doivent être munis de leur pass sanitaire. Il peut s’agir d’une attestation de vaccination complète contre la Covid-19, d’un certificat de rétablissement ou d’un résultat de test négatif. Conformément aux directives européennes, ce pass sanitaire peut revêtir la forme d’un certificat numérique, par exemple via l’application française « TousAntiCovid » ou via une application allemande (« CovPass » ou « Corona-Warn-App »), ou bien être présenté sous forme papier. L’essentiel dans tous les cas est qu’il comprenne un QR Code lisible.

Les passagers âgés de 11 ans et plus doivent porter un masque dans les transports en commun de proximité et longue distance (y compris dans les taxis) sous peine d’amende. Respectez les règles de distanciation sociale et les gestes barrière dans les gares et à bord des Trains.

Si vous tombez malade en France : Le gouvernement français conseille aux personnes présentant des symptômes de Covid-19 (toux, fièvre) de rester chez elles et d’éviter les contacts avec d’autres personnes. Appelez un médecin avant de vous rendre éventuellement à son cabinet. Il pourra vous conseiller par téléphone. Si vous présentez des symptômes sévères, par exemple des difficultés respiratoires, appelez le SAMU en composant le 15. Les règles françaises concernant la vaccination contre la Covid-19 s’appliquent également aux Allemands domiciliés en France, même s’ils ne possèdent pas de carte Vitale.

Actuellement, le pass sanitaire est obligatoire, entre autres, dans les restaurants, les bars et les cafés, les centres commerciaux, les hôpitaux et les EPHAD, ainsi que dans les avions, les trains et les bus (excepté, dans ces deux derniers, pour les transports de proximité).

Transport transfrontalier, entrée et sortie du territoire français

1. Généralités

L’entrée sur le territoire français en provenance des États membres de l’UE ainsi que d’Andorre, d’Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de Norvège, de Saint-Marin, de Suisse et du Vatican reste possible. Les autres déplacements internationaux sont limités à de rares exceptions.

Veuillez également lire attentivement les conseils aux voyageurs et les informations de sécurité du ministère fédéral des Affaires étrangères pour la France ainsi que les informations générales sur la situation épidémique en Allemagne publiées par le gouvernement fédéral allemand.

2. Voyages à destination de la France et déplacements en France

Avant votre voyage, pensez à vérifier la réglementation actuellement en vigueur pour l’entrée et le séjour en France en consultant le site de l’ambassade de France à cette adresse :

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/actualites-du-ministere/informations-coronavirus-covid-19/

Les informations suivantes relatives à la réglementation en vigueur en France ne sauraient être exhaustives et ont une valeur purement indicative.

3. Certificat de vaccination, résultat de test ou certificat de rétablissement

Une attestation de vaccination complète contre la Covid-19 ou un certificat de rétablissement peut se substituer à un résultat de test pour l’entrée en France et l’accès à certains lieux et événements. Le « pass sanitaire » consiste à présenter, par exemple via l’application française TousAntiCovid, un résultat de test, un certificat de vaccination ou un certificat de rétablissement. Les vaccinations complètes réalisées en France et les tests effectués en France peuvent être enregistrés dans le « Carnet » de l’application TousAntiCovid grâce au certificat électronique (QR Code) fourni par le centre de vaccination ou de dépistage ou depuis le site Internet de l’Assurance maladie française www.ameli.fr. Les certificats électroniques provenant d’autres États membres de l’UE (certificat Covid numérique UE) sont compatibles avec l’application française depuis le 1er juillet 2021.

Depuis le 21 juillet 2021, le pass sanitaire est obligatoire dans les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes (théâtres, musées, parcs de loisirs, festivals, salles de concerts, etc.). Les personnes de plus de 18 ans doivent présenter une preuve de non-contamination. Il peut s’agir alternativement :

  • d’un certificat de vaccination complète,
  • d’un résultat négatif de test PCR ou antigénique (de moins de 48h),
  • d’un certificat de rétablissement (par exemple un test PCR positif datant de plus de 11 jours et de moins de 6 mois).

Ces preuves sanitaires peuvent être présentées sous forme électronique ou papier (en anglais ou en français) et doivent être numérisées sous forme de QR Code. Tenez bien compte du délai à respecter après la dernière injection. Par ailleurs, depuis le 9 août 2021, le pass sanitaire est obligatoire dans les restaurants, les bars et les cafés (y compris en terrasse), mais aussi dans les centres commerciaux, les hôpitaux et les EHPAD. Le pass sanitaire est également exigé dans les trains (TGV, Intercités), les avions et les bus interrégionaux longue distance.

Les jeunes de 12 à 17 ans ne seront concernés par l’obligation de présentation du pass sanitaire qu’à partir de fin septembre probablement.

À compter de l’automne, les tests réalisés en vue d’accéder à des lieux de loisirs et de culture seront payants. Seuls les tests prescrits par un médecin seront remboursés par l’Assurance maladie française. Depuis le 7 juillet 2021, les tests sont déjà devenus payants pour les touristes séjournant en France ainsi que pour les Français vivant à l’étranger (environ 30 euros pour un test antigénique et 49 euros pour un test PCR).

Pour plus d’informations sur le pass sanitaire numérique français, veuillez consulter le site Internet de l’Assurance maladie française. Vous trouverez des informations sur le certificat numérique de vaccination allemand sur le site Internet du ministère fédéral de la Santé. Pour en savoir plus sur le certificat Covid numérique UE disponible dans toute l’Union européenne depuis le 1er juillet 2021, veuillez consulter le site Internet de la Commission européenne. Étant donné que la France exige des certificats de vaccination dotés de codes QR, il est fortement recommandé de faire numériser votre certificat, par exemple dans le carnet de vaccination jaune de l’OMS, lorsque vous avez effectué en Allemagne une vaccination complète contre la Covid-19. L’Ambassade n’est malheureusement pas en mesure de numériser les certificats.

4. Entrée en République fédérale d’Allemagne

Toute entrée sur le territoire allemand est obligatoirement soumise à la présentation d’un justificatif sanitaire (test ou certificat de vaccination ou certificat de rétablissement, voir ci-dessus).

Veuillez impérativement prendre en compte les consignes spécifiques aux zones à haut risque qui s’appliquent pour l’entrée en Allemagne. À l’heure actuelle, les régions et territoires français suivants sont classés zones à haut risque : Provence-Alpes-Côte d’Azur et les territoires d’Outre-Mer de la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, la Guyane française et la Polynésie française.

La liste actualisée des pays classés à haut risque ou touchés par des variants du virus est disponible sur le site Internet de l’Institut Robert Koch :

https://www.rki.de/DE/Content/InfAZ/N/Neuartiges_Coronavirus/Risikogebiete_neu.html

Vous trouverez ci-dessous des règles complémentaires à suivre pour les voyageurs en provenance de zones à haut risque ou touchées par des variants du virus.

a) Enregistrement d’entrée sur le territoire

Conformément aux directives du ministère fédéral de la Santé entrées en vigueur le 8 novembre 2020, les voyageurs - quel que soit le moyen de transport utilisé (véhicule personnel, avion, train, etc.) doivent s’enregistrer en ligne ici avant leur entrée sur leur territoire allemand s’ils ont séjourné dans une zone à haut risque ou une zone où circulent des variants du virus au cours des dix jours précédant leur voyage. Les voyageurs doivent conserver la confirmation électronique de cet enregistrement afin de pouvoir la présenter en cas de contrôle (effectué par exemple par la compagnie aérienne). Grâce à cet enregistrement en ligne, les offices de santé publique (Gesundheitsämter) du lieu de destination du voyageur disposent des informations nécessaires pour tracer une éventuelle chaîne de contamination. Les offices de santé publique sont également chargés de vérifier si l’obligation de quarantaine en vigueur (voir détails au point c)) est respectée. Si, dans des cas exceptionnels, il est impossible de procéder à l’enregistrement en ligne, le voyageur doit remplir ce formulaire papier de substitution (Ersatzmitteilung). Des amendes pourront être appliquées en cas d’infraction.

Des exceptions (uniquement en l’absence de symptômes) à l’obligation d’enregistrement s’appliquent notamment pour les transfrontaliers et les travailleurs frontaliers, les personnes en transit qui n’ont pas séjourné dans une zone à haut risque ou une zone à variants ni ne vont séjourner en Allemagne, les professionnels des transports ainsi que les personnes séjournant moins de 24h en zone frontalière. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site Internet du ministère fédéral de la Santé. Les définitions des termes employés sont données dans l’article 2 du règlement fédéral relatif à l’entrée en Allemagne en période de Covid-19 (Coronavirus-Einreiseverordnung) entré en vigueur le 30 juillet 2021.

b) Obligation de test/justificatif à l’entrée sur le territoire

Outre à l’obligation d’enregistrement, tout voyageur doit se soumettre à un test de dépistage (PCR ou antigénique) ou présenter un certificat (de vaccination ou de rétablissement) pour entrer sur le territoire allemand. Cette obligation s’applique différemment selon que le voyageur vient d’une zone à haut risque ou d’une zone où circule un variant du virus.

Les justificatifs présentés peuvent être rédigés en allemand, en anglais, en français, en italien ou en espagnol. Vous trouverez des informations sur le certificat numérique de vaccination allemand sur le site Internet du ministère fédéral de la Santé. Pour en savoir plus sur le certificat Covid numérique UE disponible dans toute l’Union européenne depuis le 1er juillet 2021, veuillez consulter le site Internet de la Commission européenne.

(1) Les justificatifs de tests acceptés sont le résultat négatif d’un test PCR effectué moins de 72h avant l’entrée sur le territoire ainsi que le résultat négatif d’un test de diagnostic in-vitro permettant la détection directe du SARS-CoV-2 (test rapide antigénique) effectué moins de 48h avant l’entrée sur le territoire par ou sous la surveillance d’un organisme habilité. Les voyageurs en provenance d’une zone touchée par des variants du virus doivent présenter un résultat de test PCR datant de 72h au maximum ou de test rapide antigénique datant de 24h au maximum.

(2) Par certificat de rétablissement, il faut entendre un résultat positif de test de dépistage du SARS-CoV-2 effectué par un laboratoire au moyen de la technique de détection des acides nucléiques (généralement la PCR) entre 28 jours et 6 mois avant l’entrée sur le territoire.

(3) Lattestation de vaccination doit apporter la preuve d’une vaccination complète contre le SARS-CoV-2 au moyen de l’un ou plusieurs des vaccins cités par l’Institut Paul Ehrlich (PEI) (par ex. Pfizer-BioNTech, Janssen, Moderna, AstraZeneca), conformément au nombre d’injections indiqué pour le vaccin concerné et précisant que la dernière injection nécessaire a eu lieu au moins 14 jours avant l’entrée sur le territoire.

Sont dispensés de cette obligation de justificatif pour les entrées par voie terrestre notamment les transfrontaliers ou travailleurs transfrontaliers à condition qu’ils présentent un test négatif au moins deux fois par semaine calendaire. Des exceptions sont également possibles pour les professionnels assurant le transport de biens et de marchandises à condition qu’au cours des dix jours précédant leur entrée, ils ne se soient pas trouvés dans une zone classée « touchée par des variants du virus » au moment de leur entrée en Allemagne. Des exceptions s’appliquent également aux personnes dont la durée du séjour dans la zone à risque a été inférieure à 24h ou dont la durée du séjour en Allemagne sera inférieure à 24h, à condition qu’ils n’aient pas séjourné dans une zone à haut risque ou une zone touchée par des variants du virus au cours des dix jours précédant leur entrée en Allemagne.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site Internet du ministère fédéral de la Santé. Les modalités sont définies dans le règlement fédéral relatif à l’entrée en Allemagne en période de Covid-19 (Coronavirus-Einreiseverordnung) entré en vigueur le 30 juillet 2021. Sur cette page du site du gouvernement fédéral, vous trouverez la liste des liens vers les règles complémentaires en vigueur dans les différents länder.

c) Obligation de quarantaine

Depuis le 13 mai 2021, l’obligation de quarantaine n’est plus régie par les règlement des länder, mais par le règlement fédéral relatif à l’entrée en Allemagne en période de Covid-19 (Coronavirus-Einreiseverordnung) adopté le 12 mai 2021 et récemment modifié par le règlement fédéral relatif à l’entrée en Allemagne du 30 juillet 2021. Immédiatement après leur entrée sur le territoire allemand, les voyageurs en provenance d’une zone à haut risque ou d’une zone à variants doivent s’isoler à leur domicile ou dans un logement adapté de leur lieu de destination.

Pour les voyageurs en provenance d’une zone à haut risque, la durée de la quarantaine est de 10 jours ; pour les voyageurs en provenance d’une zone touchée par des variants du virus, sa durée est de 14 jours. Les voyageurs en provenance d’une zone à haut risque en possession d’un certificat de vaccination complète ou de rétablissement sont dispensés de quarantaine sur présentation du justificatif correspondant auprès des autorités sanitaires locales. Ce justificatif peut être fourni lors de l’enregistrement en ligne. La durée de la quarantaine obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans est de 5 jours. Les voyageurs en provenance d’une zone à haut risque qui ne sont pas vaccinés ni rétablis après une contamination au coronavirus peuvent réduire la durée de leur isolement s’ils peuvent transmettre aux autorités concernées, via le site www.einreiseanmeldung.de, le résultat négatif d’un nouveau test effectué au plus tôt 5 jours après leur entrée sur le territoire.

Pour les voyageurs en provenance d’une zone où circulent des variants du virus, la durée de l’isolement ne peut pas être réduite.

Des exceptions (uniquement en l’absence de symptômes) à l’obligation de quarantaine s’appliquent notamment pour les transfrontaliers et les travailleurs frontaliers, les personnes en transit qui n’ont pas séjourné dans une zone à haut risque ou une zone touchée par des variants du virus ni ne vont séjourner en Allemagne, les professionnels du secteur des transports dès lorsqu’ils se conforment aux protocoles sanitaires et de protection en vigueur en République fédérale d’Allemagne. En outre, sont exemptés de l’obligation de quarantaine les voyageurs en provenance d’une zone à haut risque ou d’une zone touchée par des variants du virus dont la durée du séjour dans la zone en question a été inférieure à 24h ou dont la durée du séjour en Allemagne sera inférieure à 24h et dont le séjour est destiné à la visite de parents proches ou à l’exercice de l’autorité parentale, ainsi que les membres de la haute fonction diplomatique et consulaire.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site Internet du ministère fédéral de la Santé. Les modalités sont définies dans le règlement fédéral relatif à l’entrée en Allemagne en période de Covid-19 (Coronavirus-Einreiseverordnung) entré en vigueur le 30 juillet 2021. Sur cette page du site du gouvernement fédéral, vous trouverez la liste des liens vers les règles complémentaires en vigueur dans les différents länder.

Les voyageurs peuvent s’adresser à l’office de santé publique (Gesundheitsamt) de leur lieu de destination pour toute question concernant l’obligation de quarantaine.

Nous vous conseillons de consulter également les sites des différentes compagnies de transport concernant les actualités sur les restrictions dans le cadre de la pandémie.

Autres contenus

Retour en haut de page