Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Déclaration du ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas avant son départ pour Benghazi

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas

 Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas , © dpa

16.01.2020 - Article

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas s’est exprimé aujourd’hui (16 janvier) avant son départ pour Benghazi :

Le processus de Berlin représente la meilleure chance, depuis longtemps, de permettre une entame des pourparlers de paix pour la Libye. Cela fait des mois que nous négocions sur la manière d’arrêter l’afflux mortel d’armes et de combattants venus de l’étranger. Pour trouver un accord sur ce point, nous avons invité pour dimanche tous les acteurs internationaux concernés à la table des discussions.

Après mon entretien avec le Premier ministre Fayez al-Sarraj la semaine dernière, je parlerai aujourd’hui avec le général Khalifa Haftar au nom des ministres des Affaires étrangères de l’UE.

Notre message est clair : personne ne peut gagner ce conflit au plan militaire. Au contraire, une fenêtre s’ouvre désormais pour libérer le conflit des influences étrangères et ouvrir la voie au processus politique et aux négociations inter-libyennes sur un ordre post-conflit sous l’égide du représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Libye Ghassan Salamé.

J’espère que les parties vont saisir cette occasion de remettre l’avenir de la Libye entre les mains libyennes. Pour cela la disposition de chacun à un véritable cessez-le-feu et la participation des deux parties en conflit aux formats de dialogue proposés par les Nations Unies sont maintenant requises. Ce n’est pas seulement une attente des ministres des Affaires étrangères de l’UE, c’est surtout l’intérêt de la population libyenne.

Retour en haut de page