Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Rapport ministériel sur le climat : pourquoi le changement climatique relève de la politique étrangère

Cela fait longtemps que la politique climatique ne se limite plus à la politique de l'environnement

Cela fait longtemps que la politique climatique ne se limite plus à la politique de l'environnement, © blickwinkel

28.01.2020 - Article

Le changement climatique va bouleverser des références centrales de la diplomatie dans les années et les décennies qui viennent. Cela fait longtemps que la politique climatique ne se limite plus à la politique de l'environnement mais s’est imposée au cœur de la politique internationale.

Avec le réchauffement climatique mondial, le changement climatique et le lien entre climat et sécurité vont jouer un rôle de plus en plus central sur la scène internationale. Le rapport du ministère fédéral des Affaires étrangères sur la politique climatique internationale identifie six défis et champs d’action futurs pour une politique climatique internationale de prévention :

1. Application de l’Accord de Paris sur le climat

À l’avenir, la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat doit occuper une place encore plus décisive dans les relations bilatérales et multilatérales de l'Allemagne. Il est crucial d’adopter une nouvelle stratégie climatique face en particulier aux grands émetteurs de CO². Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a déclaré à ce sujet :

Il faut que l’Europe joue elle aussi un rôle de leader pour que des pays comme la Chine ou l’Inde maintiennent le cap. Cela signifie que l’Union européenne doit l’an prochain revoir à la hausse ses objectifs climatiques pour 2030 et faire preuve de plus d’ambition climatique.

2. Climat et sécurité : le changement climatique comme risque pour la paix et la stabilité

Dans les années et les décennies à venir, l’aspect sécuritaire du changement climatique va gagner en importance. Le gouvernement fédéral s'est donc fixé comme objectif d’ancrer la thématique climat et sécurité aux Nations Unies, dans le contexte européen et dans les autres enceintes internationales. Afin d’être en mesure de soutenir efficacement nos partenaires face aux risques sécuritaires dus au dérèglement climatique, le ministère fédéral des Affaires étrangères travaille à l’élaboration d’une boîte à outils de politique étrangère. Les premières propositions à ce sujet ont été présentées lors de la « Berlin Climate and Security Conference » en juin 2019 dans « l’appel à l’action de Berlin ». Il s’agit entre autres de davantage rendre compte de la situation, de procéder à de meilleures analyses des risques ou encore de mettre en place des mécanismes d’alerte rapide.

3. Stabilisation, consolidation de la paix et aide humanitaire

Dans toutes les activités de stabilisation, de consolidation de la paix et d’aide humanitaire, le changement climatique et ses effets doit être davantage pris en compte. C’est particulièrement le cas dans les zones de conflit armé déclaré. Une approche globale et intégrée inclue le changement climatique dans l’analyse, la planification et la mise en œuvre de stratégies. Les conflits relatifs à la participation politique et économique qui sont dus à la raréfaction des ressources risquent de se répéter sans cesse dans de nombreuses régions du monde si les missions de stabilisation et de paix de l’UE et de l’ONU ne tiennent pas compte des pronostics climatiques dans leurs dispositifs.

4. Climat, croissance démographique et migration

L’interdépendance entre changement climatique, croissance démographique et déplacements forcés place la communauté internationale devant d’immenses défis. De quelle manière et dans quelle mesure les déplacements forcés dus au dérèglement climatique ainsi que la migration régulière et irrégulière vont-ils se développer ? Quelle sera l’influence de la croissance démographique et de l’urbanisation grandissante sur le changement climatique ? Que peut faire la communauté internationale pour apporter assistance et protection aux personnes qui ont dû quitter leur foyer à cause du changement climatique ? L'Allemagne veut trouver des réponses à ces questions avec ses partenaires.

5. Changements géopolitiques dus au changement climatique

Le dérèglement climatique entraîne des changements géopolitiques. Les exportateurs d’énergie fossile risquent de perdre de leur influence, ce qui accroît le risque de crises, à l’avenir, dans les pays exportateurs actuels. Parallèlement, cependant, le risque de conflit lié à l’accès aux énergies fossiles tend de son côté à diminuer. Le ministère fédéral des Affaires étrangères se saisit de ces dossiers avec ses partenaires pour que les risques mentionnés ne se réalisent pas et que les États profitent dans l’ensemble de cette évolution.

6. Autres champs d’action d’une politique climatique internationale et globale

Le changement climatique devra être pris en compte dans toutes les dimensions des relations internationales. Cela vaut pour la politique de l’Union européenne, pour les questions commerciales et économiques, pour le travail multilatéral des Nations Unies mais aussi pour les relations bilatérales de l'Allemagne. L’Allemagne s’efforcera de consolider la politique climatique internationale de l’UE et la coopération intraeuropéenne dans ce domaine. Par ailleurs, le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient la promotion des technologies et des projets protecteurs de l’environnement dans le cadre des garanties fédérales. Au sein de l’ONU, le ministère fédéral des Affaires étrangères fait tout son possible pour intégrer et considérer le dérèglement climatique et l’Accord de Paris dans tous les textes pertinents.

Retour en haut de page