Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Coup d’envoi de « Green Central Asia  » : la coopération régionale contre les effets du changement climatique

Heiko Maas en compagnie de ses homologues d’Asie centrale et d’Afghanistan le 28 janvier 2020 à Berlin

Heiko Maas en compagnie de ses homologues d’Asie centrale et d’Afghanistan le 28 janvier 2020 à Berlin, © Florian Gaertner/photothek.net

29.01.2020 - Article

À Berlin, une conférence ministérielle de haut niveau se consacre aux effets du changement climatique sur la sécurité régionale en Asie centrale. L’objectif est de renforcer la coopération régionale, d’améliorer l’échange d’informations et de mettre en réseau monde scientifique et société civile.

Le dérèglement climatique menace la sécurité

Le changement climatique a toutes sortes de conséquences pour la politique étrangère et de sécurité. L’élévation du niveau de la mer, la désertification et la destruction d’écosystèmes privent de plus en plus de personnes de leurs moyens de subsistance dans le monde entier et menacent par là même la stabilité des États et des sociétés. En Asie centrale et en Afghanistan, le changement climatique a un impact particulièrement fort sur les eaux, les terrains et les sols, en raison entre autres de la fonte des glaciers de haute montagne.

L’Allemagne soutient la coopération en Asie centrale

En lançant l’initiative «  Green Central Asia  », le ministère fédéral des Affaires étrangères entend soutenir le rapprochement régional des six pays concernés d’Asie centrale et encourager le dialogue sur les effets du changement climatique et les risques associés. L’Allemagne mise sur une politique étrangère de prévention et de stabilisation dans la région et soutient à cet effet la mise en œuvre de la stratégie pour l’Asie centrale adoptée en juin 2019 par l’Union européenne.

Les ministres veulent signer une déclaration sur le climat et la sécurité

La conférence de haut niveau organisée au ministère fédéral des Affaires étrangères à Berlin le 28 janvier 2020 a pour objectif de renforcer la coopération dans la région et les échanges entre responsables politiques, monde scientifique et société civile. Outre le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas, hôte de la conférence, ses homologues d’Afghanistan, du Kazakhstan, du Kirghizistan, du Turkménistan, du Tadjikistan et de l’Ouzbékistan participent à cet évènement. Il est prévu de signer une déclaration commune sur la coopération en matière de climat et de sécurité.

Celle-ci abordera plusieurs domaines : l’eau et notamment la protection des glaciers, l’énergie, la biodiversité, la gestion des terres et l’agriculture. Elle doit être mise en œuvre à l’échelon national et régional. Ces quatre prochaines années, l’initiative «  Green Central Asia » doit améliorer l’accès à l’information dans les États d’Asie centrale et en Afghanistan et promouvoir la coopération scientifique. La réalisation pratique de la déclaration sera soutenue par un format de dialogue politique de haut niveau.

Créer des synergies, fédérer l’expertise

Outre son volet ministériel de haut niveau, la conférence « Green Central Asia » prévoit un échange avec le milieu scientifique et la société civile. La mise en réseau des différents acteurs en Allemagne et sur place est un objectif déclaré du projet. Cette approche transversale doit créer des synergies et fédérer l’expertise issue de différents domaines. Vous trouverez de plus amples informations sur la conférence et le projet à cette adresse.

Plus d’informations (en allemand) :

Discours de M. Maas, ministre fédéral des Affaires étrangères, à l’occasion de la conférence sur l’initiative « Green Central Asia »

Retour en haut de page