Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le Bundestag rend hommage aux victimes de l'Holocauste

Les présidents allemand et israélien, Frank-Walter Steinmeier, et Reuven Rivlin, ce matin au Bundestag, à Berlin

Les présidents allemand et israélien, Frank-Walter Steinmeier, et Reuven Rivlin, ce matin au Bundestag, à Berlin, © dpa

29.01.2020 - Article

Après les commémorations internationales des 75 ans de la libération du camp d'Auschwitz, les présidents allemand et israélien, Frank-Walter Steinmeier et Reuven Rivlin, ont pris la parole ce matin devant les députés allemands, à Berlin.

Le symbole est fort. Soixante-quinze ans après la libération du camp d'extermination nazi d'Auschwitz, c'est réunis autour des présidents allemand et israélien que les députés du Bundestag au grand complet ont rendu hommage ce matin aux millions de victimes de l'Holocauste à Berlin. Comme ces derniers jours à Jérusalem et au mémorial d'Auschwitz en Pologne, Frank-Walter Steinmeier et Reuven Rivlin ont affirmé l'urgence de lutter contre la recrudescence de l'antisémitisme en Europe.

« Le fait qu’un président israélien parle aujourd’hui devant cet hémicycle [...] est un cadeau », a souligné le président allemand. « Je le perçois comme un devoir, le devoir de nous montrer dignes de la main que nous a tendue Israël ».

Cependant, a-t-il ajouté, « j’aimerais pouvoir dire aujourd’hui avec conviction, surtout devant notre invité israélien, que nous, Allemands, avons compris. Mais comment puis-je le dire quand la haine et le dénigrement se propagent, quand le poison du nationalisme recommence à s’infiltrer dans nos débats, y compris chez nous ?! »

« Ma crainte n’est pas que nous, Allemands, niions le passé » mais que « nous comprenions mieux le passé que le présent », a-t-il souligné. « Les mauvais esprits du passé ont refait surface sous une nouvelle forme. [...] J’ai bien peur que nous n’ayons pas été préparés à cela ; or, c’est justement là-dessus que notre époque nous met à l’épreuve ! »

Responsabilité historique

Devant l'hémicycle, où siègent aussi des députés du parti populiste d'extrême droite AfD, le président allemand a appelé les Allemands à assumer pleinement la responsabilité qui leur incombe face à l'histoire. « J’en suis convaincu : la grande majorité des habitants de ce pays s’engage pour la démocratie », a-t-il dit. Alors, « luttons contre l’antisémitisme, contre la haine raciale et la folie nationaliste ! Ne succombons pas à la tentation de l’autoritarisme ! »

Un défi pour aujourd'hui

Le président israélien, Reuven Rivlin, devant les députés du Bundestag : l‘Allemagne est aujourd‘hui un „phare“ pour défendre la démocratie et les valeurs libérales face à la montée du nationalisme, de la xénophobie et de l‘antisemitisme en Europe
Le président israélien, Reuven Rivlin, devant les députés du Bundestag : l‘Allemagne est aujourd‘hui un « phare » pour défendre la démocratie et les valeurs libérales face à la montée du nationalisme, de la xénophobie et de l‘antisemitisme en Europe© dpa

Le président israélien, Reuven Rivlin, est allé dans le même sens en soulignant la responsabilité historique de l'Allemagne face au retour en Europe d'un racisme, d'une xénophobie et d'un antisémitisme effrayants.

« Le monde a les yeux tournés vers l'Allemagne », a-t-il dit. « L'Allemagne n'a pas le droit d'échouer ». « Le pays qui a inventé la 'solution finale' a endossé la responsabilité de protéger les valeurs libérales menacées par le populisme. Si des juifs ne peuvent pas vivre ici dans la liberté, ils ne pourront vivre sans crainte nulle part dans le monde. »

« Le même Etat qui a terrifié le monde libre », a-t-il ajouté, « est aujourd'hui devenu un phare de la responsabilité démocratique, du libéralisme et des forces modérées ».

A.L.

Plus d'informations :

Lire le discours du président allemand, Frank-Walter Steinmeier, au Bundestag (traduction française)

Lire le discours du président du Bundestag, Wolfgang Schäuble (en allemand)

Commémorations du 75e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz :
« Plus jamais ça ! » - Cérémonie au mémorial de Yad Vashem à Jérusalem (en français)

75 ans après, les survivants commémorent la libération du camp d’Auschwitz (en français)

Retour en haut de page