Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Angela Merkel en Afrique du Sud et en Angola

La chancelière Angela Merkel s’est entretenue ce jeudi à Pretoria (Afrique du Sud) avec le président sud-africain, Cyril Ramaphosa. À l’ordre du jour figuraient la situation en Afrique et le développement des échanges commerciaux bilatéraux.

La chancelière Angela Merkel s’est entretenue ce jeudi à Pretoria (Afrique du Sud) avec le président sud-africain, Cyril Ramaphosa. À l’ordre du jour figuraient la situation en Afrique et le développement des échanges commerciaux bilatéraux., © picture alliance/Kay Nietfeld/dpa

06.02.2020 - Article

 La chancelière souhaite resserrer les liens commerciaux avec ces deux pays du sud du continent noir. À Pretoria, elle a aussi évoqué la politique africaine.

Ses dernières visites remontaient au début des années 2010. La chancelière Angela Merkel s’est envolée hier pour une visite de quatre jours en Afrique du sud et en Angola. Accompagnée d’une délégation nombreuse de chefs d’entreprises, elle ambitionne de développer les relations commerciales de ces États du sud du continent noir. C’est aussi une manière pour elle de soutenir l’orientation réformatrice de leurs gouvernements.

 

Dix ans après sa dernière visite en Afrique du Sud, en 2010, la chancelière Angela Merkel a été reçue à Pretoria avec les honneurs militaires.
Dix ans après sa dernière visite en Afrique du Sud, en 2010, la chancelière Angela Merkel a été reçue à Pretoria avec les honneurs militaires.© picture alliance/Kay Nietfeld/dpa

À Pretoria (Afrique du sud), elle s’est entretenue ce jeudi avec le président sud-africain, Cyril Ramaphosa. L’Allemagne souhaite aider ce partenaire encore très dépendant du charbon à accélérer sa transition énergétique vers les énergies renouvelables. Elle a également débloqué une rallonge de 20 millions d’euros pour approfondir la coopération bilatérale dans le domaine de la formation professionnelle.

La chancelière devait inaugurer à Pretoria un forum d’entrepreneurs germano-sud-africain. Elle devait aussi visiter un centre de formation et une usine BMW, avant de rencontrer des étudiants de Pretoria.

L’Afrique du sud est le premier partenaire commercial de l’Allemagne sur le continent noir. 600 entreprises allemandes y sont implantées. Elles emploient 100.000 personnes, et génèrent un nombre comparable d’emplois indirects.

Libye

Mais le pays, qui est membre du G20, est aussi un acteur majeur de la politique africaine. Avec son président, qui prendra dans quelques jours la présidence de l’Union africaine (UA), Angela Merkel a évoqué la situation sur ce continent voisin de l’Europe et les conflits qui le secouent.

L’Allemagne et l’Afrique du Sud entendent notamment chercher côte à côte des solutions à la guerre civile en Libye. « Nous ne résoudrons rien sans l’expertise africaine », a souligné la chancelière allemande, qui reste cependant lucide. « Je ne me fais pas d’illusion, cela prendra beaucoup de temps », a-t-elle dit.

Angela Merkel poursuivra son voyage dès vendredi à Luanda, où l’attend le président angolais, Gonçalves Lourenço. Elle devrait inaugurer à ses côtés le Forum économique germano-angolais et signer plusieurs accords de coopération économique.

Elle devrait aussi souligner le rôle constructif que joue l’Angola dans la coopération régionale en Afrique et louer les réformes entreprises par le gouvernement, notamment pour enrayer la corruption. Elle doit visiter un poste de transformation de la firme allemande Siemens, rencontrer des acteurs de la société civile et visiter le Musée national d’anthropologie.

A.L.

 

A.L.

Plus d’informations :

Office de presse et d'information du gouvernement allemand (en allemand)

Retour en haut de page