Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Multilatéralisme, non-prolifération nucléaire, droits de l’homme : Heiko Maas à New York

La visite à New York du chef de la diplomatie allemande est entièrement placée sous le signe du multilatéralisme,

La visite à New York du chef de la diplomatie allemande est entièrement placée sous le signe du multilatéralisme,, © Xander Heinl/photothek.net

27.02.2020 - Article

En déplacement à New York, le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas plaide devant le Conseil de sécurité des Nations Unies en faveur de la coopération multilatérale.

La visite à New York du chef de la diplomatie allemande est entièrement placée sous le signe du multilatéralisme. Avec dans ses bagages les résultats de la réunion de l’Initiative de Stockholm pour le désarmement nucléaire, M. Maas veut intervenir à New York en faveur de la non-prolifération nucléaire. Il reprendra les thèmes traités par le Conseil des droits de l’homme à Genève lors d’une réunion de l’« Alliance pour le multilatéralisme » au cours de laquelle il parlera de la politique moderne des droits de l’homme et appellera à mener une politique commune en Libye et en Syrie.

Inscrire le désarmement nucléaire à l’ordre du jour

En 2018, les États-Unis se sont retirés de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien. L’année dernière, l’Europe a vu sa sécurité réduite du fait de la cessation du traité FNI, conséquence du non-respect du traité par la Russie. Les régimes de contrôle des armements nucléaires menacent de s’éroder de plus en plus. L’Allemagne souhaite renverser cette tendance. Car notre sécurité à tous dépend d’un ordre nucléaire efficace.

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas plaide devant le Conseil de sécurité des Nations Unies en faveur de la coopération multilatérale
Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas plaide devant le Conseil de sécurité des Nations Unies en faveur de la coopération multilatérale© Thomas Trutschel/photothek.net

L'année dernière, l’Allemagne a fait réinscrire, après des années, le contrôle des armements nucléaires à l’ordre du jour du Conseil de sécurité des Nations Unies. Cette année, le chef de la diplomatie allemande s’emploie à renforcer le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), socle du contrôle nucléaire. En 2020 se tient en effet la conférence d’examen du TNP, qui documente tous les cinq ans les progrès de ce dernier et procède à d’éventuels ajustements.

L’Allemagne voudrait assurer la viabilité du traité et sortir de l’impasse dans le domaine du désarmement nucléaire. Pour ce faire, le ministre fédéral des Affaires étrangères et 15 homologues réunis à Berlin le 25 février dans le cadre de l’Initiative de Stockholm ont fixé ensemble plusieurs étapes concrètes que M. Maas présente maintenant à New York au Conseil de sécurité.

Il a déclaré à ce sujet :

Lors de la conférence d’examen du traité, nous devrons montrer que le désarmement et la non-prolifération nous tiennent vraiment à cœur.

Les étapes fixées hier dans le cadre de l’Initiative de Stockholm constituent une feuille de route.

Des approches multilatérales de règlement des conflits

Son séjour à New York est également l’occasion pour le ministre allemand d’informer les membres du Conseil de sécurité sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre des conclusions de la Conférence de Berlin sur la Libye du 19 janvier dernier. Le Conseil de sécurité des Nations Unies les a récemment avalisées sous forme de résolution contraignante. Dans le cadre des consultations du Conseil de sécurité sur la Syrie, Heiko Maas plaide par ailleurs pour une approche commune : la communauté internationale n’a pas le droit de rester sans rien faire face à la situation humanitaire désastreuse. Les membres du Conseil de sécurité discutent ce jeudi des moyens d’éviter une nouvelle escalade et de garantir l’acheminement de l’aide humanitaire.

De Genève à New York : ensemble pour les droits de l’homme

Pour finir, le chef de la diplomatie allemande invite dans le cadre de l’« Alliance pour le multilatéralisme » à une réunion sur les droits de l’homme qui portera essentiellement sur la réalisation de l’égalité homme-femme et la problématique des droits de l’homme à l’ère du changement climatique et du numérique.

En se rendant à Genève et à New York cette semaine, le ministre fédéral des Affaires étrangères signale que l’Allemagne s’engage fermement au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies et du Conseil des droits de l’homme pour le respect des droits de l’homme et qu’elle aimerait voir se renforcer les liens entre les institutions de défense des droits de l’homme qui ont leur siège à Genève et le Conseil de sécurité à New York.

Plus d’informations (en allemand) :

Discours – Déclaration du ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas lors de la réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies intitulée « Soutien au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en amont de la conférence d’examen 2020 »

Communiqué de presse – Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas à l’occasion de son déplacement à l’ONU à New York

Retour en haut de page