Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Berlin crée un comité interministériel contre l’extrémisme et le racisme

11e Sommet national sur l‘intégration, hier, à Berlin

11e Sommet national sur l‘intégration, hier, à Berlin, © dpa

03.03.2020 - Article

Chacun, en Allemagne, doit se sentir en sécurité et accepté dans sa dignité, a souligné la chancelière Angela Merkel lors d’un Sommet national sur l’intégration à Berlin.

La chancelière Angela Merkel a reçu hier, en marge d’un Sommet national sur l’intégration, les représentants d’associations de migrants. Dix jours après le meurtre de neuf personnes d’origine étrangère à Hanau (centre de l’Allemagne), ces derniers réclament de nouvelles mesures pour lutter contre le racisme et les discriminations. La chancelière a souligné que son gouvernement était « accablé de n’avoir pas encore réussi à mettre un terme à de tels actes ». Elle annoncé la création d’un comité interministériel contre l’extrême droite et le racisme.

Angela Merkel en a aussi appelé à la société dans son ensemble. Il faut pacifier les débats, a-t-elle souligné. « Nous devons être attentifs bien avant qu’il ne soit fait usage de la violence ». Cela touche « notre culture du débat, le choix des termes, le climat qui règne au sein de la société ». Chacun doit se sentir en sécurité et accepté dans sa dignité, comme le proclame la Loi fondamentale.

Selon la chancelière, il faut aussi arrêter de parler « d’’eux’ et de ‘nous’ ». « Mon arrière-grand-père était polonais », a-t-elle dit. À la quatrième génération, on ne lui demande pas si elle doit faire des efforts pour s’intégrer. Or, dans la même situation, les personnes de couleur se voient souvent demander d’où elles sont originaires. « Cela doit changer ».

Sommet sur l’intégration

Bien que très présente, la question du racisme n’était toutefois pas la priorité à l’ordre du jour de ce 11e Sommet national pour l’intégration. Les responsables politiques et associatifs présents étaient venus cette année pour discuter de l’accompagnement des travailleurs qualifiés candidats à l’immigration.

L’Allemagne vient de se doter d’une loi pour attirer les étrangers qualifiés (hors Union européenne). Elle souhaite les aider à se préparer avant leur arrivée. Cela peut prendre plusieurs formes : cours d’allemand, reconnaissance des diplômes et qualifications, informations sur les voies d’immigration légales.

Un centre de conseil vient ainsi d’être créé à Bonn. Il a pour mission d’orienter les candidats à l’immigration dans le labyrinthe que peut représenter le système de reconnaissance des diplômes. Des projets pilotes sont en cours avec le Brésil, l’Inde et le Vietnam, a annoncé le ministre de l’Économie, Peter Altmaier.

A.L.

Plus d’informations :

Office de presse et d'information du gouvernement allemand (en allemand)

Retour en haut de page