Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Coronavirus : de nouvelles aides pour les salariés et les entreprises

Le gouvernement allemand a débloqué des aides d’une ampleur historique pour amortir les effets de la pandémie de coronavirus sur l’économie.

Le gouvernement allemand a débloqué des aides d’une ampleur historique pour amortir les effets de la pandémie de coronavirus sur l’économie., © picture alliance/SVEN SIMON

24.04.2020 - Article

Le gouvernement allemand avait promis de faire plus si nécessaire. Les dirigeants des partis de la coalition se sont accordés dans la nuit de mercredi à jeudi sur de nouvelles aides aux salariés et aux entreprises face à la crise du coronavirus.
 

La pandémie de coronavirus n’en est « qu’à son début », a martelé cette semaine la chancelière Angela Merkel. Dans ce contexte, les dirigeants de la Grande coalition (CDU/CSU, SPD) ont décidé de soutenir davantage les entreprises et leurs salariés. 

Chômage partiel, TVA sur la restauration

Ils ont annoncé jeudi 23 avril la revalorisation de l’allocation de chômage partiel. Elle s’appliquera par étapes du 1er mai à la fin de l’année. L’objectif est de soutenir les salariés les plus fragilisés. Ils toucheront 70 % de leur salaire net au-delà de trois mois de chômage partiel, et 80 % au-delà de six mois. En temps normal, la proportion est de 60 %. Le seuil nécessaire pour déclencher les mesures de chômage partiel avait été abaissé de 30 % à 10 % de baisse d’activité du personnel au début de la crise.

Le gouvernement fera également un effort pour les PME. Leur trésorerie souffre beaucoup de la pause forcée. En plus des mesures déjà prises (aides directes, garanties financières, crédits, reports d’impôts et de charges sociales), elles pourront compenser les pertes attendues grâce aux impôts payés en 2019 par anticipation. Le gouvernement baissera, par ailleurs, la TVA à 7 % dans le secteur de l’hôtellerie-restauration entre le 1er juillet 2020 et le 30 juin 2021.

Une attention est également portée aux chômeurs. À l’heure où retrouver un emploi devient plus difficile, ceux qui arrivent en fin de droit entre le 1er mai et le 31 décembre verront leur indemnité prolongée de trois mois. Un précédent train de mesures a déjà simplifié l’accès à l’allocation de base (aide sociale) à titre provisoire pour les indépendants plongés dans la difficulté par la crise.

Enfin, même si les établissements scolaires doivent progressivement rouvrir leurs portes à partir du 4 mai, le retour à la normale ne se fera pas du jour au lendemain. La coalition a donc décidé de venir en aide aux parents. 500 millions d’euros sont débloqués pour les aider à s’équiper. Une enveloppe de 150 euros pour l’achat d’un équipement sera, par ailleurs versée aux enfants en situation de précarité. 

543 milliards d’aides

Les mesures adoptées face au coronavirus sont sans exemple dans l’histoire, a souligné Angela Merkel jeudi devant le Bundestag. Le gouvernement allemand évalue à près de 453 milliards d’euros les aides versées en 2020 face au coronavirus,  selon le Programme de stabilité qu’il a transmis cette semaine aux autorités européennes.

Après des années d’équilibre budgétaire, Berlin s’attend ainsi à enregistrer un déficit de 7,25 % en 2020 et un creusement de la dette à 75,25 % du PIB (produit intérieur brut). Ces chiffres restent toutefois sujets à caution, étant donné l’incertitude de la situation.

A.L.

Plus d'informations :

Office de presse et d'information du gouvernement allemand

Ministère allemand de l'Environnement : compensation des déplacements professionnels (en allemand)







Retour en haut de page