Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Conférence numérique des ambassadrices et ambassadeurs : présidence du Conseil de l’UE et coronavirus en point de mire

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et les secrétaires d’État des Affaires étrangères Antje Leendertse et Miguel Berger

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et les secrétaires d’État des Affaires étrangères Antje Leendertse et Miguel Berger, © Thomas Koehler/photothek.de

26.05.2020 - Article

Les 25 et 26 mai se tient la 18e conférence – numérique, cette année – des cheffes et chefs des missions diplomatiques et postes consulaires allemands. Au cœur de cette conférence : la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne et la gestion de la pandémie de Covid-19.

Europe et coronavirus : comment sortir de la crise ?

Les chefs et chefs de près de 230 représentations allemandes à l’étranger se réunissent pour la dix-huitième fois, cette année en format numérique. La présidence allemande du Conseil de l’Union européenne, qui débute en juillet, est l’un des thèmes essentiels de la conférence. Comment l’Europe peut-elle contribuer à surmonter la crise du coronavirus ? Comment le monde se présentera-t-il après la pandémie ? Et comment peut-on renforcer l’Europe ?

Lors de l’ouverture de la conférence, également organisée par flux vidéo, le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a souligné : « L’Europe devra être le moteur de solutions multilatérales mondiales. Tout ce que nous pouvons faire en cette première crise d’envergure réellement planétaire du XXIe siècle, nous ne pouvons le faire qu’à l’échelle européenne. » 

Il s’agit de poser les jalons du monde de l’après-coronavirus, poursuit le chef de la diplomatie allemande, et ce, avec une Europe renforcée. L’Union européenne doit se montrer solidaire, cela aussi bien dans la gestion urgente de la crise, dans un plan de relance et dans la recherche d’un vaccin accessible à tous que pour le rétablissement du marché intérieur européen et de la liberté de circulation.

Heiko Maas déclare :

Cet impératif européen exige de tous les États membres, l’Allemagne comprise, de considérer les intérêts européens comme des intérêts nationaux, de penser également européen dans la prise en considération des intérêts nationaux.

Présidence du Conseil de l’Union européenne : réfléchir au-delà de la crise

Heiko Maas en visioconférence avec les ambassadeurs
Heiko Maas en visioconférence avec les ambassadeurs© Thomas Koehler/photothek.de

« Profitons de notre rencontre pour dépasser la réflexion sanitaire », exhorte Heiko Maas. « Ce qui est aujourd’hui la pandémie de Covid-19 pourra être demain une cyberattaque funeste, une grande catastrophe écologique, voire un conflit avec de nouvelles armes hautement technologiques.

L’Allemagne s’engage donc pour élaborer des règles internationales claires pour la coopération mais aussi pour traiter ensemble les crises, notamment dans le cadre de l’Alliance pour le multilatéralisme.

 

Rencontre numérique : tables rondes, transmission en continu et messages vidéo

Normalement, les cheffes et chefs des missions diplomatiques et consulaires se réunissent chaque année à Berlin au mois d’août. Cette année pourtant, il y a deux changements : la conférence se déroule déjà au mois de mai, donc suffisamment tôt avant le début de la présidence allemande. Et en raison des restrictions liées à la pandémie, c’est pour la première fois une conférence numérique. C’est donc en format vidéo que les participants échangent leurs points de vue, prennent part aux tables rondes ou discutent de questions stratégiques. 20 événements sont diffusés en continu, en partie parallèlement, depuis trois studios.

Heiko Maas prend part à la conférence qui intègre aussi des messages vidéo de la chancelière fédérale Angela Merkel et du haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell. La secrétaire générale du Service européen pour l’action extérieure, Helga Schmid, et la secrétaire générale de la Commission européenne, Ilze Juhansone, participent, avec d’autres, aux tables rondes. Par ailleurs, l’artiste Ólafur Elíasson présente à cette occasion  »Earth Speaker« , son installation interactive pour la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne.

Retour en haut de page