Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Coronavirus : Angela Merkel remercie les Allemands

Les Allemands sont attentifs aux mesures d’hygiène et de protection face à l’épidémie

Les Allemands sont, © HMB Media/ Heiko Becker

02.06.2020 - Article

La chancelière a toutefois appelé au maintien des gestes de protection. Elle a aussi annoncé un plan de relance.

Quatre mois après le début de l’épidémie de Covid-19 en Allemagne, la chancelière Angela Merkel a solennellement remercié ses compatriotes pour leur comportement face à la crise. « Nous avons jusqu’à présent réussi cette épreuve. Tous ensemble, (…) nous nous sommes laissé guider par la prudence, la raison et la responsabilité envers autrui », a-t-elle déclaré samedi, dans son message vidéo hebdomadaire.

Selon la chancelière, le recul du nombre de contaminations laisse désormais espérer la poursuite du déconfinement. « J’espère que nous allons pouvoir franchir beaucoup d’autres étapes sans relancer l’infection », a-t-elle dit. « Nous pouvons y parvenir si nous restons courageux et vigilants ».

La vigilance toujours de mise

La chancelière Angela Merkel a remercié ses concitoyens pour leur attitude face à la crise du coronavirus
La chancelière Angela Merkel a remercié ses concitoyens pour leur attitude face à la crise du coronavirus© Bundesregierung.de

La plus grande prudence reste de mise, a-t-elle souligné. « Je voudrais pouvoir vous dire : c’est fini, nous en sommes sortis. Mais personne ne peut dire cela sérieusement tant qu’il n’existe ni traitement, ni vaccin » contre le Covid-19. Et d’ajouter : Parce que l’épidémie a été maîtrisée, « certains pensent aujourd’hui que le danger n’a pas été aussi grand que cela. Quelle erreur ! ».

Par ailleurs, la crise n’a pas fini de laisser des traces. Si d’infinies précautions sont prises partout pour permettre la reprise de l’activité, l’ouverture des crèches et des établissements scolaires reste incomplète, a rappelé la chancelière. Elle soumet parents et enfants à des défis quotidiens. De leur côté, les professionnels de la restauration, du tourisme, de l’événementiel ou de la culture « ne voient pas la fin de leurs inquiétudes ».

Un plan de relance national annoncé cette semaine

Le gouvernement allemand, qui a déjà versé d’importantes aides d’urgence pendant la crise, prépare donc un vaste plan de relance. Ses contours exacts seront connus cette semaine. Ils sont négociés par les partenaires de la coalition depuis le début de l’après-midi à Berlin.

La manne devrait être conséquente (la presse évoque un volume de 75 à 80 milliards d’euros). Et les propositions ne manquent pas. Selon la chancelière, « tout l’art va consister à donner des impulsions simultanées à l’innovation et à une économie écologiquement responsable ».

Le ministre des Finances, Olaf Scholz, a, par exemple, proposé le prolongement du dispositif de chômage partiel à 24 mois. Le ministre de l’Economie, Peter Altmaier, souhaite débloquer des aides pour les PME dont le chiffre d’affaires a été durement impacté par la crise. Et l’ambition de réduire le coût de l’électricité pour les entreprises et les ménages semble assez partagée.

D’autres propositions devraient, en revanche, offrir matière à débat comme la création d’une prime pour l’achat d’un véhicule, une prime de 300 euros par enfant, un « pacte solidaire » pour les communes ou encore la suppression de la taxe de solidarité avec les nouveaux länder (« Soli »).

Ce programme de relance national viendra en complément du programme de 750 milliards d’euros en cours de discussion à l’échelle européenne. L’Allemagne souhaite faire de la relance post-Covid la priorité de sa présidence du Conseil européen à partir du 1er juillet. Le slogan en a été dévoilé il y a quelques jours : « Gemeinsam Europa wieder stark machen ». Autrement dit : « Tous ensemble pour relancer l’Europe ».

A.L.

Message de la chancelière Angela Merkel (vidéo, audio, texte en allemand)

Retour en haut de page