Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Au Conseil de sécurité de l’ONU, la société civile est au centre des discussions sur le Yémen

Un médecin donne des conseils à des filles dans une école de médecins qui fournit des soins de santé gratuits aux familles pauvres pendant la pandémie de coronavirus

Un médecin donne des conseils à des filles dans une école de médecins qui fournit des soins de santé gratuits aux familles pauvres pendant la pandémie de coronavirus, © dpa

29.07.2020 - Article

Le conflit au Yémen persiste ; les initiatives politiques n’ont permis de réaliser aucune percée jusqu’à présent. La pandémie de Covid-19 ne fait qu’aggraver la catastrophe humanitaire. Au Conseil de sécurité de l’ONU, l’Allemagne met l’accent sur des initiatives de la société civile.

Au Yémen, où l’accès humanitaire est souvent rendu difficile par les parties en conflit, les initiatives de la société civile jouent un rôle important. Il ne s’agit pas seulement de l’approvisionnement de la population en biens humanitaires, mais aussi des connaissances des travailleurs humanitaires sur le terrain, qui assistent aux développements sur place et sont en mesure d’évaluer les besoins ainsi que la situation dans le pays.

Dans le cadre de la réunion mensuelle du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation au Yémen, l’Allemagne a invité, durant sa présidence du Conseil, deux femmes yéménites à faire un rapport de la situation au Yémen. Les discussions porteront principalement sur l’apaisement de la situation humanitaire catastrophique, par exemple en donnant aux travailleurs humanitaires un meilleur accès aux populations dans le besoin.

Personnes en situation de handicap

Raja Abdullah Ahmed Almasabi
Raja Abdullah Ahmed Almasabi© Raja Almasabi
Raja Abdullah Ahmed Almasabi s’engage en faveur des droits des personnes en situation de handicap et des femmes au Yémen. Elle a fondé en 1988 l’organisation yéménite Handicap et coopère avec des organisations internationales afin d’attirer l’attention du public sur la situation des personnes handicapées au Yémen. Elle s’intéresse également aux Yéménites qui sont devenus handicapés en raison du conflit.

L’appui et l’approvisionnement des personnes en situation de handicap est un aspect essentiel de l’aide humanitaire allemande, car elles font partie des groupes les plus vulnérables dans les conflits. Au Yémen, le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient l’ONG Handicap International à hauteur de 4 millions d’euros, permettant ainsi à des personnes handicapées de bénéficier de mesures de rééducation et d’un soutien psychosocial, et d’ajuster leurs prothèses et orthèses.

Les mesures d’aide et de protection du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), qui sont soutenues par l’Allemagne, ciblent également avant tout les personnes ayant subi des blessures graves ou en situation de handicap. Le déminage humanitaire est essentiel pour empêcher des blessures permanentes. C’est la raison pour laquelle le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient le travail des Nations Unies et du Centre yéménite pour l’action contre les mines (YEMAC) dans ce domaine.

Soins de santé

Wafa Alsaidy dans son bureau à Sanaa
Wafa Alsaidy dans son bureau à Sanaa © Médecins du Monde

La pharmacienne Wafa Alsaidy dirige le bureau yéménite de l’ONG Médecins du Monde. Cette organisation permet à de nombreux Yéménites d’accéder à des soins de santé fondamentaux grâce à 16 centres médicaux et plus d’une centaine d’employés yéménites dans l’ensemble du pays. Elle présentera aux membres du Conseil de sécurité la situation des soins de santé au Yémen ; celle-ci était déjà à peine suffisante avant la pandémie de coronavirus, et il y a régulièrement des épidémies de choléra.

L’Allemagne œuvre pour renforcer l’infrastructure médicale au Yémen et pour acheminer plus de biens médicaux vers le pays, tels que des médicaments ou des respirateurs. Depuis 2018, le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient l’organisation Médecins du Monde dans le cadre de son aide humanitaire à hauteur de 9 millions d’euros au total. Cette aide sert principalement à fournir des soins de santé de base et un soutien psychosocial, et permet de lutter contre le choléra et la Covid 19.

L’aide humanitaire reste importante

Selon les Nations Unies, 24 millions de personnes sur 30,5 millions sont tributaires de l’aide humanitaire au Yémen. L’Allemagne consacre donc 125 millions d’euros à l’aide humanitaire en 2020. Outre l’aide alimentaire d’urgence, le soutien allemand se concentre également sur les soins de santé ainsi que sur l’approvisionnement en eau et l’approvisionnement sanitaire pour les personnes dans le besoin. Par ailleurs, le gouvernement fédéral appuie les efforts de l’envoyé spécial Martin Griffiths en vue d’un cessez-le-feu permanent et du redémarrage du processus politique.

Retour en haut de page