Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Lors de sa rencontre avec son homologue saoudien, Heiko Maas se penche sur les développements régionaux

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et son homologue saoudien, le Prince Faisal Bin Farhan Al Saud

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et son homologue saoudien, le Prince Faisal Bin Farhan Al Saud , © Thomas Koehler/photothek.de

20.08.2020 - Article

Un programme bien chargé : les développements dans le processus de paix au Proche Orient et en Libye ainsi que l’ouverture économique et sociétale du Royaume d’Arabie saoudite ne sont que quelques-uns des sujets dont s’entretiendront le chef de la diplomatie allemande et son homologue saoudien.

Mettre un terme aux conflits existants

Le conflit en Libye était déjà au centre des discussions la veille, dans le cadre de la visite du ministre fédéral allemand des Affaires étrangères Heiko Maas aux Émirats arabes unis. L’Allemagne œuvre pour retourner à un processus interlibyen sous l’égide des Nations Unies. Les parties en conflit doivent participer de manière constructive à des négociations sur un cessez le feu et examiner les plans de l’ONU visant à mettre en place une zone démilitarisée. Pour ce faire, il est nécessaire que les soutiens des parties en conflit exercent une pression.

La guerre au Yémen, pays voisin de l’Arabie saoudite, demeure un conflit non résolu. La catastrophe humanitaire dans cette région ne cesse de s’aggraver. L’Allemagne soutient l’initiative de l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour le Yémen, Martin Griffiths, en vue d’un cessez le feu national et du redémarrage du processus politique, l’Arabie saoudite s’étant d’ailleurs elle aussi prononcée en faveur de ces éléments. Les deux ministres des Affaires étrangères ont discuté de la manière d’amener les parties en conflit à contribuer de façon constructive à ces objectifs.

Utiliser les nouvelles dynamiques régionales

L’Arabie saoudite est un acteur important au Proche et au Moyen Orient. Par conséquent, de nombreux pays dans la région et à l’extérieur observent comment le Royaume se positionne face aux nouveaux développements. Un développement récent est, par exemple, l’annonce de l’établissement de relations diplomatiques entre Israël et les Émirats arabes unis. Heiko Maas avait déjà évoqué à Abou Dhabi la façon dont ce développement pouvait donner un nouvel élan à des discussions directes entre Israël et les Palestiniens et donc aboutir sur un processus de paix au Proche Orient. Car chaque développement supplémentaire est significativement influencé par les réactions et les actions d’autres États arabes.

Le Liban est également en pleine mutation, ce qui était déjà le cas avant l’explosion. Pour que la catastrophe puisse donner naissance à un nouveau départ, les responsables politiques sur place doivent répondre maintenant aux demandes justifiées des manifestants et engager rapidement des réformes économiques et politiques. Lors de son entretien avec son homologue saoudien, Heiko Maas a plaidé pour que les partenaires internationaux accompagnent le pays de manière constructive et exigent des réformes.

Ouverture économique et sociétale

Les relations bilatérales entre l’Allemagne et l’Arabie saoudite sont complexes. Au vu de la situation politique intérieure de l’Arabie saoudite, Heiko Maas a encouragé le Royaume à continuer d’emprunter la voie de l’ouverture économique et sociétale, car la population, en particulier la jeune génération, s’attend de plus en plus à bâtir elle même son avenir.

Retour en haut de page