Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas se rend en Ukraine à l’occasion de l’anniversaire de l’indépendance du pays

Heiko Maas dépose une gerbe avec son homologue ukrainien Dmytro Kuleba au monastère Saint-Michel-au-Dôme-d’Or

Heiko Maas dépose une gerbe avec son homologue ukrainien Dmytro Kuleba au monastère Saint-Michel-au-Dôme-d’Or, © Florian Gaertner/photothek.net

24.08.2020 - Article

L’Ukraine fête aujourd’hui son indépendance – l’occasion pour le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas de se rendre à Kiev. Cette journée particulière incite à œuvrer de manière intense à une solution au conflit dans l’est de l’Ukraine.

L’Ukraine fête aujourd’hui son indépendance – l’occasion pour le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas de se rendre à Kiev. Cette journée particulière incite à œuvrer de manière intense à une solution au conflit dans l’est de l’Ukraine. Des signes encourageants ont été enregistrés ces dernières semaines : jamais le cessez-le-feu mis en place n’avait duré aussi longtemps depuis 2014.

Le conflit frappe durement la région du Donbass. En effet, plus de 1,4 million de personnes ont été déracinées depuis 2014 et au moins 13 000 personnes sont mortes du conflit dans l’est du pays. Avant son déplacement en Ukraine, Heiko Maas a déclaré :

Nous voulons avancer plus vite dans le processus de Minsk, c’est pourquoi je me rends aujourd’hui à Kiev. Ma visite coïncide avec l’anniversaire de l’indépendance de l’Ukraine. Aussi, j’adresse mes félicitations les plus sincères à toutes les Ukrainiennes et les Ukrainiens. Cette journée particulière nous incite à continuer d’œuvrer de manière intense à une solution aux conflits existants, notamment dans l’est de l’Ukraine.

Mettre un terme au conflit dans l’est de l’Ukraine

Heiko Maas s’entretiendra donc aujourd’hui avec le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy, le premier ministre Denys Chmyhal ainsi que le ministre des Affaires étrangères ukrainien Dmytro Kuleba des prochaines étapes en vue d’un règlement du conflit dans la région.

Les parties en conflit ont encore un long chemin à parcourir avant qu’une solution politique au conflit puisse être trouvée. Depuis l’été dernier, le gouvernement ukrainien a accepté des compromis douloureux et a permis ainsi de sortir de l’impasse dans laquelle se trouvait depuis longtemps le conflit, ce qui a apaisé le conflit mortel dans l’est du pays et engendré des progrès en faveur de la population.

L’OSCE continue de travailler à la mise en œuvre des accords de Minsk aux côtés de la Russie et de l’Ukraine. Dans le cadre du format Normandie, l’Allemagne et la France font office d’intermédiaires entre la Russie et l’Ukraine afin de maintenir la dynamique en vue d’une solution. Ainsi, depuis décembre 2019, une partie des conclusions du sommet de Paris en format Normandie a déjà pu être mise en œuvre.

Le cessez-le-feu le plus long depuis 2014

Heiko Maas s’entretient avec le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy
Heiko Maas s’entretient avec le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy © Florian Gaertner/photothek.net

Pour la première fois, un cessez-le-feu tient depuis plusieurs semaines – depuis fin juillet. Aucun cessez-le-feu n’avait tenu aussi longtemps depuis le début du conflit en 2014. Afin qu’il perdure, le chef de la diplomatie allemande discutera également avec son collègue ukrainien d’un mécanisme qui permettrait d’identifier les violations du cessez-le-feu.

Des progrès en matière de déminage ont été réalisés cet été et de nouveaux points de passage ont été créés sur les plus de 400 kilomètres que compte la ligne de contact. Ces mesures facilitent la vie des personnes sur place et laissent espérer que d’autres sujets politiques difficiles seront aussi abordés.

Une mission spéciale d’observation de l’OSCE pour instaurer la confiance grâce à un contrôle

Lors de son déplacement, Heiko Maas rencontrera également des représentants de la mission spéciale d’observation de l’OSCE, dont le travail est particulièrement crucial pour le règlement du conflit : seuls des observateurs indépendants et neutres qui agissent comme une instance impartiale peuvent permettre d’instaurer la confiance nécessaire entre les parties en conflit. À ce sujet, le ministre allemand a déclaré :

Je rencontrerai également des représentants de la mission spéciale d’observation de l’OSCE. Comme instance d’observation indépendante et impartiale, son travail demeure extrêmement important.

Maintenir le cap des réformes et renforcer la coopération bilatérale

Lors de ses entretiens, le chef de la diplomatie allemande évoquera également des efforts de réformes importants du gouvernement ukrainien : il importe que des progrès soient faits, notamment dans le domaine de la justice et de la lutte contre la corruption, afin de permettre des investissements importants en Ukraine.

Ces deux domaines sont également essentiels pour la coopération économique entre l’Allemagne et l’Ukraine et pour des projets d’investissement bilatéraux. L’Allemagne est le premier donateur bilatéral pour l’Ukraine au monde. En effet, depuis 2014, elle a soutenu le pays à hauteur de 1,2 milliard d’euros dans les domaines économique, culturel et social ainsi que pour des projets de réforme de l’administration.

Retour en haut de page