Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Allemagne et Israël : des relations singulières et multiples

Heiko Maas en compagnie de son homologue israélien Gabi Ashkenazi

Heiko Maas en compagnie de son homologue israélien Gabi Ashkenazi, © Xander Heinl/photothek.net

27.08.2020 - Article

C’est dans un lieu chargé d’histoire que se sont rencontrés Heiko Maas et son homologue israélien Gabi Ashkenazi. Après la normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis, les évolutions régionales sont particulièrement au centre de cette visite.

Les deux ministres ont d’abord visité le site commémoratif et éducatif de la Maison de la conférence de Wannsee. C’est dans cette villa que des fonctionnaires et dirigeants allemands ont planifié en 1942 l’extermination des Juifs d’Europe. Le travail de mémoire est un sujet majeur pour le gouvernement fédéral allemand. La complète rénovation de l’exposition du site a été achevée en janvier 2020 avec l’aide financière du ministère fédéral des Affaires étrangères.

Heiko Maas a déclaré après la visite :

Il n’y a toujours rien d’évident, 75 ans après la fin de l’holocauste, à ce qu’un ministre israélien des Affaires étrangères se rende à Berlin. Le fait que tu sois aujourd’hui parmi nous, dans cette période si agitée au plan intérieur et extérieur pour Israël, souligne à quel point les relations entre nos deux pays sont étroites.

Les échanges resserrés entre jeunes sont un autre pan important du travail de mémoire mais également des relations germano-israéliennes. C’est aussi la grande diversité des réseaux personnels et issus de la société civile qui rend les relations germano-israéliennes si singulières. Lors du déplacement de Heiko Maas à Jérusalem en juin 2020, les deux ministres avaient convenu de renforcer les échanges de jeunes entre les deux pays. À Berlin, il s’agit désormais d’évaluer les mesures concrètes à entreprendre à cette fin.

Dynamiques régionales

L'État d'Israël est au cœur de l’actualité internationale : avec l’appui des efforts de médiation du gouvernement américain, Israël et les Émirats arabes unis se sont mis d’accord sur une normalisation de leurs relations. En échange, le gouvernement israélien a annoncé suspendre ses plans d’annexion de la Cisjordanie. Du point de vue allemand, cette nouvelle dynamique constitue désormais une opportunité à saisir pour le processus de paix au Proche Orient, notamment en vue d’une reprise des discussions directes entre Israël et les Palestiniens. L’Allemagne est disposée à soutenir activement ces processus avec ses partenaires européens et régionaux.

Coopération entre l’UE et Israël

C’est le premier déplacement en Allemagne du ministre israélien des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi depuis son entrée en fonction en mars 2020 et sa première visite à l’étranger depuis le début de la pandémie de Covid 19. Il répond ainsi à l’invitation de son homologue allemand pour un déjeuner de travail avec les ministres des Affaires étrangères de l’UE en amont de la réunion de Gymnich. C'est la première fois qu'un chef de la diplomatie israélienne participe à cet évènement. Les ministres entendent discuter entre autres du processus de paix au Proche Orient, des questions de stabilité régionale et de la forme future des relations entre l’UE et Israël.

Retour en haut de page