Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Diplomatie en tête-à-tête : Heiko Maas reçoit son homologue chinois Wang Yi à Berlin

Heiko Maas en compagnie de son homologue chinois Wang Yi

Heiko Maas en compagnie de son homologue chinois Wang Yi, © Felix Zahn/photothek.net

01.09.2020 - Article

Six mois se sont écoulés depuis la dernière rencontre physique des deux ministres des Affaires étrangères. Pendant cette période, les choses ont bien changé et les sujets à aborder sont nombreux : le chef de la diplomatie allemande a accueilli son homologue chinois Wang Yi à Berlin.

Au plus fort de la crise de la Covid-19, les échanges internationaux de visites diplomatiques s’étaient arrêtés. Et pourtant, le dialogue diplomatique ne peut se passer d’entretiens personnels, tout spécialement lorsqu’il y a autant matière à discussion que dans les relations germano-chinoises. Le développement continu des relations bilatérales, la lutte contre la pandémie de Covid-19 et les conflits internationaux étaient donc au menu de cette rencontre, au cours de laquelle les questions des droits de l’homme ont également été abordées. Le ministre fédéral des Affaires étrangères, M. Heiko Maas, a déclaré :

La nouvelle loi sur la sécurité de Hong Kong constituait déjà un sujet important lors de notre dernier entretien ; après vos visites dans les autres capitales européennes, vous savez également que nos préoccupations concernant les répercussions de cette loi n’ont toujours pas été écartées. Nous voulons que le principe « un pays, deux systèmes » puisse être pleinement appliqué et que les droits garantis par la loi fondamentale soient respectés. Nous sommes d’accord dans l’UE que ce critère reste inchangé également en ce qui concerne le développement de Hong Kong.

Poursuite des relations UE-Chine

L’une des priorités de la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne est la poursuite du développement stratégique des relations entre l’UE et la Chine. Lors de la rencontre des deux ministres, il a été question aussi du renforcement des relations économiques. Heiko Maas a souligné à ce sujet :

Il était important pour moi aujourd’hui de faire passer le message que nous, en Europe, souhaitons entretenir de bonnes relations avec la Chine, des relations sur un pied d’égalité et fondées sur le respect mutuel. L’Europe de demain devra être plus souveraine et plus sûre d’elle. Nous nous engagerons pour nos valeurs également au-delà des frontières extérieures de l’UE, et ce tous azimuts. Il n’est pas dans notre intérêt de voir se creuser un fossé entre l’UE et la Chine. Cela n’avantagerait personne ; tant sur le plan politique qu’économique il y a de nombreuses raisons d’améliorer la coopération.

Place essentielle aux enjeux mondiaux

De nombreux conflits internationaux ne peuvent être résolus que par le dialogue avec la Chine. Des foyers de crise actuels et la coopération au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies figuraient pour cette raison également à l’ordre du jour de la rencontre.

Retour en haut de page