Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

« Allemagne – Europe – Asie : façonner ensemble le 21e siècle » : le gouvernement fédéral adopte des lignes directrices pour l’Indopacifique

Les lignes directrices du gouvernement fédéral pour l’Indopacifique

Les lignes directrices du gouvernement fédéral pour l’Indopacifique, © Ministère fédéral des Affaires étrangères (AA)

07.09.2020 - Article

Ces dernières années, la région indopacifique a pris énormément d’importance tant sur le plan économique que politique. Le gouvernement fédéral vient de poser les jalons de sa future politique à l’égard des pays de cette région.

Pourquoi le gouvernement fédéral a t il besoin d’une stratégie indopacifique ?

Plus de la moitié de la population mondiale vit dans des pays situés entre les océans Indien et Pacifique. Au cours des dernières décennies, des pays comme le Viet Nam, la Chine ou l’Inde ont connu une croissance économique fulgurante. Aujourd’hui, la région fournit près de 40 % du PIB mondial. Avec la montée de l’Asie, la région prend également de l’importance sur le plan économique et politique. En même temps, la concurrence stratégique visant à prendre de l’influence dans la région s’accroît elle aussi. La région indopacifique est la clé de la configuration de l’ordre international au 21e siècle.

Le remodèlement géopolitique de cette région a également des incidences directes en Allemagne : les économies des régions Europe et Indopacifique sont en effet étroitement reliées par des chaînes d’approvisionnement mondiales. Les grandes routes commerciales traversent l’océan Indien, la mer de Chine méridionale et le Pacifique. Lorsque des conflits y affectent la sécurité et la stabilité, cela se répercute sur l’Allemagne.

Le gouvernement fédéral a donc décidé de développer la coopération avec les pays de cette région. À l’occasion de l’adoption des lignes directrices en conseil des ministres, le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a déclaré :

Au cours des décennies à venir, notre prospérité et notre influence géopolitique dépendront de notre coopération avec les pays de l’Indopacifique. C’est là plus que nulle part ailleurs que se dessine l’ordre international de demain fondé sur des règles. Nous voulons contribuer à forger cet ordre, afin qu’il repose sur des règles et sur la coopération internationale et non sur le droit du plus fort.

Les objectifs des lignes directrices

Cette stratégie permet à l’Allemagne de participer activement à l’organisation de l’ordre international dans l’Indopacifique. Comme l’ont montré une fois de plus la pandémie de Covid 19 et ses répercussions, nous faisons face à l’échelle mondiale à des défis que nous ne pourrons relever qu’en coopérant entre États. Il est donc essentiel de renforcer les structures de coopération internationale, notamment l’Association des nations de l’Asie du Sud Est (ASEAN) avec laquelle l’Allemagne elle aussi souhaite resserrer la coopération à l’avenir.

La lutte contre le changement climatique et contre la pollution des océans constitue l’un des grands enjeux planétaires, affectant tout particulièrement la région indopacifique. Le gouvernement fédéral entend trouver des solutions communes à ce défi avec les pays de la région.

Les domaines dans lesquels l’Allemagne entend renforcer sa coopération avec les pays de la région sont nombreux, afin de renforcer l’état de droit et le respect des droits de l’homme, ainsi que les échanges en matière culturelle, éducative et scientifique. Le secteur de la sécurité joue un grand rôle dans ce contexte.

Les relations économiques doivent également être développées. Pour cela, des accords de libre échange entre l’Union européenne et d’autres pays de la région indopacifique seront notamment conclus. Il importe par ailleurs de diversifier les partenariats pour éviter les dépendances unilatérales. D’autres thèmes portent sur la numérisation, la mise en réseau ou les technologies d’avenir innovantes, qui sont des questions importantes pour la compétitivité mondiale de l’Allemagne. Le débat de société sur le libre accès à l’information et la protection contre les fausses informations en font également partie.
En adoptant ces lignes directrices, le gouvernement fédéral cherche aussi notamment à promouvoir la stratégie européenne pour l’Indopacifique. La stratégie allemande reprend donc des points de la politique européenne et offre des éléments pouvant faire le lien pour renforcer la coopération également à l’échelon européen.

Pour plus d’informations (en allemand) :

Les lignes directrices du gouvernement fédéral pour l’Indopacifique

L’Asie dans la politique allemande

Retour en haut de page