Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Trois jalons vers la paix en Libye

Début du Forum de dialogue politique libyen à Tunis le 9 novembre

Début du Forum de dialogue politique libyen à Tunis le 9 novembre, © picture alliance/dpa

11.11.2020 - Article

Au cours de l’année passée, les bonnes nouvelles en provenance de Libye ont été rares. Et pourtant, les lueurs d’espoir se multiplient. Trois étapes actuellement décisives vers une paix pour la Libye.

  1. Coup d’envoi d’un dialogue interlibyen : depuis cette semaine, 75 Libyennes et Libyens négocient à Tunis l’avenir politique du pays. Outre des membres des forces politiques, la société civile libyenne est également associée à ce dialogue étant donné, notamment, la présence de représentantes et représentants de la jeunesse. Les Nations Unies accompagnent ces négociations. Le Forum de dialogue politique libyen (LPDF) a pour objectif de définir un cadre politique pour des élections nationales en l’espace de 18 mois et de désigner un gouvernement de transition.
  2. Des progrès vers un cessez-le-feu véritable : sous la médiation des Nations Unies, des militaires des deux parties en conflit réunis à Genève le 23 octobre se sont accordés sur un cessez-le-feu, le retrait des troupes et le départ des forces étrangères. Des négociations sur la mise en œuvre concrète du cessez-le-feu se poursuivent maintenant en Libye, jusqu’ici avec des résultats positifs. Depuis le 10 novembre, les négociateurs sont réunis à Syrte.
  3. Aucune vacance du pouvoir pendant les négociations en cours : au départ, le premier ministre du gouvernement d’unité nationale libyen Fayez Sarraj avait annoncé son intention de quitter son poste à la fin du mois d’octobre. Il entendait ainsi libérer la voie à un nouveau gouvernement de transition reconnu par le peuple libyen tout entier. Le LPDF n’ayant pu commencer son travail, dans un premier temps virtuellement, qu’à partir de la fin du mois d’octobre, les Nations Unies et le gouvernement fédéral l’ont prié de rester en fonction pour toute la durée des négociations.

La voie vers la paix en Libye n’est pas encore terminée, il y a encore beaucoup à faire. Les négociations en cours exigeront de toutes les parties prenantes des décisions difficiles et des compromis douloureux. L’Allemagne continuera de soutenir les efforts déployés par les Nations Unies dans le cadre du « processus de Berlin ».

Retour en haut de page