Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

De l’aide pour l’Afghanistan

Un chantier à Kaboul

Un chantier à Kaboul, © picture alliance/dpa

25.11.2020 - Article

Le développement économique et social est la clé de la stabilité et d’une paix durable en Afghanistan. Même si la situation s’est améliorée ces dernières années, le pays reste tributaire de l’aide internationale.

Des décennies de violents conflits ont laissé des traces en Afghanistan. À cela viennent s’ajouter les répercussions des catastrophes naturelles telles que les séismes, les périodes de sécheresse et les inondations. Les conditions de vie se sont considérablement améliorées au cours des dernières années : l’espérance de vie a augmenté de 20 ans et l’accès aux soins médicaux de base est désormais assuré dans tout le pays. Le nombre d’enfants scolarisés est multiplié par neuf et les femmes et les filles ont également accès à l’éducation et à l’emploi. Le revenu par habitant a augmenté de 400 % ces 19 dernières années. Cependant, plus de 40 % des Afghans continuent de dépendre de l’aide humanitaire. La pandémie de Covid-19 aggrave la situation actuellement. C’est pourquoi l’Afghanistan a encore besoin du soutien de la communauté internationale.

Conférence internationale des donateurs pour l’Afghanistan

La conférence internationale des donateurs pour l’Afghanistan a lieu les 23 et 24 novembre. Elle vise à formuler des engagements pour le soutien civil apporté par la communauté internationale à l'Afghanistan jusqu’à la fin de la Décennie de la transformation en 2024. 66 pays et 32 organisations internationales y participent.

La mise en œuvre d’un programme de réforme convenu à l’échelle du pays conditionne le versement des fonds. Les progrès réalisés notamment dans le domaine des droits des femmes, des enfants et des minorités doivent être consolidés. Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a affirmé à ce sujet :

Le peuple afghan doit savoir que la communauté internationale se tient à ses côtés en cette période d’incertitude. Nous sommes prêts à nous engager dans un partenariat renouvelé jusqu’à la fin de la Décennie de la transformation en 2024. Ce partenariat dépend de la volonté de l’Afghanistan de préserver la démocratie et la primauté du droit, de mettre en œuvre une bonne gouvernance et de lutter contre la corruption, ainsi que de respecter les droits humains, notamment ceux des femmes et des minorités, et de son engagement politique pour progresser dans le processus de paix sans chercher à temporiser.

L’Allemagne soutient la reconstruction de l’Afghanistan

L’Allemagne est le deuxième bailleur de fonds de l’Afghanistan et elle continue de lui apporter une aide substantielle. Le gouvernement fédéral soutient l’Afghanistan jusqu’à hauteur de 430 millions d’euros par an. Cet argent sert avant tout à la reconstruction civile du pays, c’est-à-dire notamment à la construction d’infrastructures du type écoles, rues et ponts, ainsi qu’à la formation des forces de police. Un environnement sûr et de meilleures conditions de vie constituent un élément essentiel pour assurer la stabilité du pays à long terme. En outre, l’Allemagne soutient l’engagement de la société civile en mettant l’accent sur la mise en place de structures démocratiques et le renforcement des droits de l’homme. Elle appuie par ailleurs le processus de paix interafghan en mettant à disposition des compétences techniques et spécialisées.

Le gouvernement fédéral apporte aussi une aide humanitaire à l’Afghanistan. Celle-ci se concentre en priorité sur les réfugiés et les déplacés à l’intérieur du pays ainsi que sur la prévention des catastrophes, le déminage et la neutralisation des explosifs et munitions. En 2020, le gouvernement fédéral a versé plus de 20 millions d’euros au titre de l’aide humanitaire pour l’Afghanistan.

 

Retour en haut de page