Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Point sur le Tigré : le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas rencontre le vice-premier ministre éthiopien Demeke Mekonnen

Heiko Maas rencontre son homologue éthiopien Demeke Mekonnen

Heiko Maas rencontre son homologue éthiopien Demeke Mekonnen, © Janine Schmitz/Photothek.de

30.11.2020 - Article

Le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas a rencontré aujourd’hui à Berlin le vice-premier ministre et ministère des Affaires étrangères éthiopien, M. Demeke Mekonnen. Les discussions ont porté sur le conflit dans la région du Tigré.

L’Éthiopie et l’Allemagne sont des partenaires de longue date. Le premier ministre Abiy Ahmed avait engagé des réformes en Éthiopie, mettant ainsi en œuvre un changement démocratique dans le pays. Après des décennies de conflit initialement irréconciliable, la paix a été conclue avec l’Érythrée, pays voisin de l’Éthiopie. En 2019, Abiy Ahmed a reçu pour cela le prix Nobel de la paix. À l’issue de son entretien avec le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères éthiopien, Demeke Mekonnen, Heiko Maas a souligné qu’il convenait désormais de s’appuyer sur ces développements positifs.

En effet, l’accord de paix avec l’Érythrée ainsi que les réformes courageuses mises en place en Éthiopie ont permis à cette dernière de gagner davantage la sympathie de l’Allemagne. Seul un processus politique qui maintient le cap des réformes engagées par le premier ministre Abiy Ahmed peut ramener la paix dans le pays.

Le ministre fédéral des Affaires étrangères se dit actuellement d’autant plus préoccupé par les développements en Éthiopie. Début novembre, les tensions se sont aggravées : dans le nord du pays, dans la région du Tigré, un conflit militaire a éclaté entre le gouvernement fédéral à Addis-Abeba et le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF). Des ONG font état d’un massacre dans la localité de Mai-Kadra, où 600 personnes auraient été tuées. Actuellement, Mekele, la capitale du Tigré, est au cœur du conflit.

« L’Éthiopie a besoin d’un cessez-le-feu »

Afin de parvenir à une désescalade du conflit, de protéger la population civile dans le pays et d’assurer l’accès des travailleurs et travailleuses humanitaires, les deux parties en conflit doivent dans un premier temps cesser les combats, a indiqué Heiko Maas :

Au vu de l’annonce de l’offensive sur la capitale tigréenne Mekele, il ne fait aucun doute à nos yeux que les deux parties doivent mettre fin à la violence. Elles doivent également faire leur possible pour protéger les civils et garantir l’accès de l’aide humanitaire.

La souffrance que nous voyons est bouleversante : les crimes perpétrés contre la population civile doivent être examinés et les coupables doivent rendre des comptes. Il faut à tout prix éviter que le conflit soit ethnicisé.

Seul un processus politique peut résoudre le conflit

Dans une deuxième étape, les deux parties doivent se rassembler pour mener des discussions politiques afin de régler le conflit sous-jacent. L’Allemagne soutient l’offre de médiation de l’Union africaine, qui a envoyé deux représentants spéciaux à Addis-Abeba. Seul un processus politique à long terme peut régler durablement le conflit et empêcher la souffrance du peuple.

Cinq millions d’euros d’aide humanitaire supplémentaire

L’Allemagne fournit d’ores et déjà de l’aide humanitaire afin d’aider les personnes qui sont en situation de détresse en raison du conflit. Cette année, l’Éthiopie et ses pays voisins avaient déjà dû faire face à des inondations, une invasion de criquets ainsi qu’à la pandémie de Covid-19. Désormais, le conflit aggrave la situation : de nombreuses personnes fuient vers le Soudan.

Par conséquent, l’Allemagne a augmenté son aide humanitaire pour l’Éthiopie de 5 millions d’euros. Ces fonds sont mis à disposition du fonds humanitaire pour l’Éthiopie et donc aux travailleurs et travailleuses humanitaires sur place afin d’aider les gens qui ont perdu leur maison ou qui ont dû fuir les combats.

Avant le début du conflit, déjà quelque 20 millions d’Éthiopiens étaient tributaires de l’aide humanitaire. En 2020, l’Allemagne a fourni au total plus de 30 millions d’euros d’aide humanitaire à l’Éthiopie.

Retour en haut de page