Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Crises oubliées : lutter contre la faim au Burundi

Les terres manquent au Burundi. L’Agro action allemande aide à mieux exploiter les surfaces agricoles

Les terres manquent au Burundi. L’Agro action allemande aide à mieux exploiter les surfaces agricoles , © © Welthungerhilfe

28.01.2021 - Article

Une guerre civile de 13 ans a pris fin au Burundi en 2005. Pourtant, la population reste confrontée à d’autres difficultés : les maladies, le changement climatique et surtout la faim.

L’Agro action allemande veut améliorer l’exploitation des zones agricoles dans le nord du pays. Le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient son action à hauteur de 1,6 million d’euros.

Rareté des terres arables

Le 12 janvier 2021, l’organisation non gouvernementale CARE a publié son rapport annuel sur les crises oubliées en répertoriant les régions et les pays qui, en dépit des crises humanitaires qui les ont marqués en 2020, sont les moins médiatisés. Le Burundi figure en tête de ce triste classement : aucun pays n’a connu une couverture médiatique plus faible.

Quelque 1,7 million de personnes sont tributaires de l'aide humanitaire dans ce pays qui compte parmi les plus pauvres du monde. Beaucoup dépendent de l’agriculture, mais les terres sont limitées pour les 11 millions d'habitants qui se partagent une superficie à peu près aussi grande que la région du Brandebourg. La faim est un compagnon permanent pour beaucoup. Peu d’endroits connaissent un taux aussi élevé de personnes souffrant de sous‑alimentation chronique. 60 % des enfants de moins de cinq ans en sont victimes, avec des effets à long terme sur leur développement physique et psychique.

La situation politique du pays complique encore énormément le travail des organisations humanitaires. À l’automne 2018, le gouvernement a retiré leur autorisation d’activité à toutes les ONG et leur a imposé de s’immatriculer à nouveau dans un délai de trois mois. Cette décision a poussé plusieurs organisations à se retirer du pays.

L’Agro action allemande s’engage pour une agriculture plus efficace et plus durable

Burundi : soutien de l’ONG Agro action allemande
Burundi : soutien de l’ONG Agro action Allemande© © Welthungerhilfe

Avec le soutien du ministère fédéral des Affaires étrangères, l’Agro action allemande (« Welthungerhilfe  ») a repris ses activités en mars 2019 au nord du Burundi, dans la province de Kirundo, une région sévèrement touchée par la sécheresse. L’objectif n’est donc pas uniquement de faire reculer la faim omniprésente, mais d’améliorer l’exploitation des rares surfaces agricoles. Les équipes de l’ONG établissent des plans avec les habitantes et habitants pour une exploitation plus durable et plus efficace de leurs champs. Les succès peuvent être mesurés : l’élargissement de la gamme de produits et la distribution de semences de haute qualité pour les patates douces, les haricots et d’autres légumes aboutissent à des récoltes plus importantes pour 80 % des foyers concernés.

Mesures d’hygiène et de santé

Les personnes affaiblies par la faim sont en outre nettement plus vulnérables face aux maladies. Le projet a permis de mettre en œuvre de vastes dispositifs d’hygiène et de santé : des établissements de santé ont été équipés de kits d’hygiène, l’accès à l’eau propre a été amélioré et des comités locaux de santé ont été créés et siègent régulièrement. Ces mesures visaient au départ à se préserver d’Ebola. Mais depuis l’an dernier, d’autres mesures sanitaires ont été étendues entre autres aux écoles pour empêcher aussi la prolifération de la Covid‑19.


Retour en haut de page