Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Aider avant qu’il ne soit trop tard : soutien au Programme alimentaire mondial au Yémen

La situation au Yémen est grave : de nombreuses personnes sont tributaires de l’aide humanitaire

La situation au Yémen est grave : de nombreuses personnes sont tributaires de l’aide humanitaire, © WFP/ Al-Bara Mansour

02.02.2021 - Article

La situation des habitants du Yémen est de plus en plus difficile. L’Allemagne appuie désormais le travail du Programme alimentaire mondial (PAM) à hauteur d’environ 50 millions d’euros afin d’éviter une famine dévastatrice.

Cela fait six ans que la guerre civile fait rage au Yémen. La situation humanitaire de ses habitants est catastrophique. 80 % de la population, soit environ 24 millions de personnes, sont tributaires de l’aide humanitaire et ont besoin d’être protégées.

La pandémie de Covid-19 exacerbe la situation, tout comme la crise économique et monétaire persistante et les combats de plus en plus nombreux dans beaucoup de régions du pays. Les organisations humanitaires ne disposent pas de ressources financières suffisantes pour venir en aide de tous les habitants. En outre, les travailleurs humanitaires n’arrivent souvent pas à atteindre les personnes en détresse parce que les parties en conflit les en empêchent.

Dans un contexte de danger imminent d’une famine généralisée, l’Allemagne vient d’octroyer 49,5 millions d’euros au Programme alimentaire mondial, qui joue un rôle important dans l’approvisionnement de la population nécessiteuse. Cette année, le versement de ces fonds s’est effectué avant le versement régulier des fonds destinés à d’autres organisations humanitaires. Ce soutien permet d’aider immédiatement les personnes au Yémen. À cette occasion, le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, a déclaré :

Les signaux sont au rouge foncé au Yémen. Les habitants de ce pays en crise manquent de tout. Chaque minute durant laquelle nous n’agissons pas coûtera la vie à d’autres personnes. Nous ne pouvons et ne voulons pas le tolérer.

Par ailleurs, l’Allemagne avait déjà versé 10,5 millions d’euros au PAM afin de lui donner une sécurité de planification sur le plan financier. Ainsi, le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient le travail important du PAM au Yémen, avec jusqu’à présent 60 millions d’euros en 2021. En tant que deuxième pourvoyeur bilatéral d’aide humanitaire pour le Yémen, le gouvernement fédéral cherche également à convaincre d’autres pays à apporter leur soutien financier à l’aide internationale, par exemple en discutant avec des pays riches dans le voisinage immédiat du Yémen.

En 2021 aussi, le Yémen restera une priorité de l’aide humanitaire allemande. L’Allemagne soutient par ailleurs les efforts de l’ONU et de l’envoyé spécial du secrétaire général pour le Yémen, Martin Griffiths, visant à mettre un terme au conflit. Heiko Maas a par ailleurs déclaré :

À long terme, la détresse humanitaire des habitants ne cessera qu’une fois la paix établie. Nous appelons donc toutes les parties prenantes à enfin contribuer de manière constructive au lancement d’un processus politique. Nous ne cesserons pas de soutenir les efforts déployés à cet effet par l’envoyé spécial du secrétaire général pour le Yémen, M. Martin Griffiths.

 

Retour en haut de page