Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Soutien au Soudan du Sud

L’aide humanitaire a souvent bien du mal à atteindre la population du Soudan du Sud. De graves inondations ont contraint près de 16 000 personnes à s’installer temporairement ailleurs

L’aide humanitaire a souvent bien du mal à atteindre la population du Soudan du Sud. De graves inondations ont contraint près de 16 000 personnes à s’installer temporairement ailleurs, © OCHA/Anthony Burke

11.02.2021 - Article

L’Allemagne s’engage en fournissant de l’aide humanitaire ainsi que dans le cadre de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) pour la stabilisation du pays. Le gouvernement a décidé aujourd’hui de prolonger le mandat de la Bundeswehr au sein de la MINUSS.

Instabilité et détresse humanitaire persistantes

Depuis son accession à l’indépendance il y a dix ans, le Soudan du Sud ne connaît guère de répit. Des conflits armés qui perdurent en dépit du cessez-le-feu en vigueur, l’instabilité politique et une crise économique persistante, mais aussi les dérèglements climatiques, l’invasion de criquets pèlerins en 2020, la sécheresse, les inondations et la propagation de la Covid-19 rendent une vie normale impossible pour les habitants.

Les violences répétées entre groupes armés ont une grande influence sur le soutien international au Soudan du Sud : pour les personnels humanitaires, le pays reste l’un des lieux d’intervention les plus dangereux au monde. Et pourtant, la population a besoin d’aide de toute urgence. Environ les deux tiers des quelque 12 millions de Soudanais du Sud dépendent de l’aide humanitaire.

Un long chemin vers la paix

Depuis l’accord de paix de 2018, le processus de paix engagé pour parvenir à la réconciliation du pays et éviter toute nouvelle effusion de sang ne fait que progresser lentement. La communauté internationale s’emploie à préserver les acquis et à renforcer et pérenniser le processus de paix, afin de contribuer durablement à la stabilisation du pays. Dans ce contexte, la mission de paix des Nations Unies MINUSS joue un rôle crucial. Son mandat comporte quatre volets :

  •     protéger les civils
  •     assurer l’accès de l’aide humanitaire
  •     soutenir le processus de paix
  •     agir pour le respect des droits de l’homme.

Poursuite de l’engagement de l’Allemagne

L’Allemagne participe déjà depuis 2005 à la MINUSS (Mission des Nations Unies au Soudan du Sud) et à la mission précédente, la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS). Aujourd’hui (le 10 février), le gouvernement fédéral a décidé de prolonger encore d’un an le mandat de la Bundeswehr au sein de la MINUSS. La Bundeswehr envoie des membres de son personnel dans des états-majors et quartiers généraux des Nations Unies, ainsi que des experts.

Pour en savoir plus sur la mission concrète, vous pouvez aller voir sur bundeswehr.de. Le Bundestag doit maintenant se consulter et décider de la prolongation du mandat.

Le Soudan du Sud est un pays d’intervention prioritaire de l’aide humanitaire allemande : en 2020, l’Allemagne a fourni environ 70 millions d’euros pour des mesures humanitaires. Ce soutien portait en priorité sur l’aide alimentaire d’urgence et les mesures de protection et d’hygiène pour les déplacés à l’intérieur du pays et les réfugiés, tant au Soudan du Sud que dans les pays voisins. L’aide avait également pour but d’atténuer les conséquences de l’invasion de criquets pèlerins et de la pandémie de Covid-19.

En appuyant la MINUSS et poursuivant son engagement humanitaire, le gouvernement fédéral pose un signe important : même en cette dixième année de l’indépendance du Soudan du Sud et en dépit des nombreux revers, l’Allemagne a l’intention de s’impliquer pour la population du Soudan du Sud et en faveur de la stabilité et de la paix dans le pays et au Soudan voisin.

Retour en haut de page