Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Face à la troisième vague, l’Allemagne durcit les restrictions sanitaires

Les mesures de restriction prolongées en Allemagne ?

Les mesures de restriction prolongées en Allemagne ?, © (c) picture alliance / SvenSimon | Frank Hoermann/SVEN SIMON

23.03.2021 - Article

Pour ralentir une dynamique de contamination « exponentielle », la chancelière Angela Merkel et les dirigeants des länder ont annoncé ce mardi la reconduction des mesures sanitaires jusqu’au 18 avril et un confinement total de cinq jours à Pâques.

Bien que rodée, la négociation a duré douze heures. Elle ne s’est terminée que dans la nuit. Mais entre la lassitude ressentie par beaucoup d’Allemands à l’égard des mesures sanitaires et l’inquiétude que suscite une dynamique de contamination qualifiée d’« exponentielle », la chancelière Angela Merkel et les ministres-présidents des 16 länder ont tranché : les restrictions doivent se poursuivre, voire se durcir. Ils ont adopté une série de mesures en trois volets.

Restrictions prolongées jusqu’au 18 avril


Premièrement, les restrictions en vigueur sont maintenues jusqu’au 18 avril. Les contacts restent limités à cinq personnes de deux foyers maximum (hors enfants de moins de 15 ans). Le port du masque chirurgical, FFP2 ou KN95, reste obligatoire dans les magasins et les transports publics.

Les entreprises doivent proposer le télétravail à leurs employés partout où c’est possible. Elles sont, par ailleurs, incitées à proposer un test hebdomadaire à leurs employés en présentiel. De leur côté, les crèches et les écoles peuvent ouvrir, mais à condition de pratiquer deux tests par semaine sur leur personnel et leurs élèves. Dans les maisons de retraite et les EHPAD, où la vaccination est répandue, les possibilités de visite peuvent, par contre, commencer à s’étendre dans le respect des gestes barrières.

« Freinage d’urgence »

Une infimière épuisée. Les contaminations sont reparties à la hausse en Allemagne.
Une infimière épuisée. Les contaminations sont reparties à la hausse en Allemagne.© (c) picture alliance / Zoonar | Robert Kneschke

Deuxièmement, les dirigeants allemands veulent accélérer la mise en œuvre d’un dispositif de « freinage d’urgence » adopté le 3 mars dernier. Il vise à stopper toute aggravation brutale de l’épidémie au niveau local en revenant à un confinement strict, tel que les Allemands l’ont connu de la mi-décembre à début mars. Toute réouverture de magasins ou de lieux publics doit alors être annulée.

La mise en place du dispositif est prévue dès quele taux d’incidence sur sept jours dépasse 100 cas pour 100.000 habitants durant trois jours consécutifs. La chancelière Angela Merkel et les länder veulent rendre ce seuil effectif. Ils ont, en outre, annoncé que ce « freinage » s’accompagnerait de « mesures supplémentaires ». Ce pourrait être la multiplication des tests rapides dans les lieux où le port du masque et le respect des gestes barrières est difficile, mais aussi des mesures de restrictiondes sorties et des contacts.

Confinement strict de cinq jours à Pâques

Enfin, troisièmement, l’Etat fédéral et les länder ont annoncé un confinement exceptionnel de cinq jours durant le week-end pascal. Le Vendredi Saint et le lundi de Pâques étant déjà fériés en Allemagne, les autorités instituent deux « jours de fermeture » supplémentaires exceptionnels le jeudi 1er et le samedi 3 avril. Pendant cinq jours, les Allemands devront limiter au maximum leurs contacts. Les rassemblements seront interdits sur la voie publique. Les cafés et les restaurants qui proposent des plats à emporter devront fermer. La règle sera la suivante : « restez chez vous ! ». Pour les entreprises, les règles seront les mêmes que pour les dimanches et les jours fériés.

Pas de voyages non nécessaires

Les dirigeants de l’Etat fédéral et des länder ont, par ailleurs, appelé instamment leurs concitoyens à renoncer à toute visite et à tout voyage privé non nécessaire. Le sujet était au centre du débat depuis quelques jours. Beaucoup d’Allemands espéraient, en effet, profiter des beaux jours pour s’aérer enfin le corps et l’esprit. De leur côté, plusieurs länder du nord et de l’ouest du pays (Mecklembourg-Poméranie occidentale, Schleswig-Holstein, Basse-Saxe, Saxe-Anhalt, Rhénanie-Palatinat) étaient prêts à accueillir ceux d’entre eux qui voyagent dans des conditions peu propices aux contacts (maisons et locations de vacances, appartements ou caravanes, repas pris de manière autonome). Ce ne sera finalement pas le cas.

Quant aux Allemands qui s’envolent  pour Majorque, où la situation sanitaire a récemment permis de lever l’avertissement aux voyageurs, ils devront se soumettre à un test avant leur vol de retour en Allemagne. 

« La situation est grave »

« Nous sommes dans la troisième vague. La situation est grave », a justifié la chancelière Angela Merkel. Le taux de contamination augmente à nouveau rapidement, principalement à cause de la propagation du variant « britannique »B.1.1.7.

Selon l’Institut Robert Koch (RKI) de veille sanitaire, l’Allemagne compte actuellement 166.000 cas de Covid-19, dont 7.485 recensés au cours des dernières 24 heures. Le taux d’incidence est remonté à 108,1. La pandémie a fait 74.964 victimes dans le pays, dont 250 au cours des dernières 24 heures. A la date du 22 mars, près de 11 millions de doses de vaccins avaient été inoculées.

A.L.

Plus d’informations :

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

Transcription de la conférence de presse de la chancelière Angela Merkel et des représentants des länder (en allemand)

Retour en haut de page