Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Point sur le Yémen : Heiko Maas rencontre l’envoyé spécial des Nations Unies

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et l’envoyé spécial de l’ONU Martin Griffiths

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et l’envoyé spécial de l’ONU Martin Griffiths, © Florian Gaertner/photothek.net

13.04.2021 - Article

La situation au Yémen est dramatique : six ans après le début du conflit, il n’y a toujours pas de solution en vue. À Berlin, l’Allemagne et ses partenaires internationaux discutent de la manière de soutenir concrètement les efforts de paix de l’envoyé spécial des Nations Unies pour le Yémen.

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a rencontré aujourd’hui (le 12 avril) à Berlin l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies, Martin Griffiths, ainsi que l’envoyé spécial du nouveau gouvernement américain, Tim Lenderking, afin d’échanger sur leurs discussions dans la région et sur la situation actuelle au Yémen. Ces derniers temps, la situation au Yémen s’est encore aggravée : en raison d’une offensive militaire des rebelles houthistes contre la ville de Marib dans le nord-est de Sanaa, la capitale du Yémen – offensive qui dure déjà depuis des mois –, une autre catastrophe humanitaire menace de se produire. Après la rencontre, Heiko Maas a réitéré l’engagement de l’Allemagne pour les Yéménites :

Aujourd’hui, force est de constater que nous sommes malheureusement toujours bien loin d’une solution au conflit au Yémen. Les combats sur place persistent dans toute leur intensité et leur brutalité, les compromis politiques péniblement négociés et les progrès modestes accomplis se volatilisent souvent rapidement et la détresse des Yéménites est difficile à décrire. Cependant, renoncer ou devenir insensible à la misère qui frappe le Yémen n’est pas une Option.

Soutien à la médiation des Nations Unies

L’Allemagne s’engage non seulement au Yémen dans le domaine de l’aide humanitaire, mais le gouvernement fédéral soutient également résolument les efforts des Nations Unies vers un règlement politique du conflit, notamment les propositions de l’envoyé spécial Martin Griffiths en vue d’un retour à un processus de paix politique entre les parties en conflit : cessez-le-feu national, mesures de confiance entre les parties en conflit et entretiens politiques sous l’égide des Nations Unies. Le ministre allemand a appelé les parties en conflit à reprendre activement ces propositions et à les mettre en œuvre.

Concertation étroite avec les partenaires internationaux

Rencontre virtuelle de hauts fonctionnaires en format « P5 + 4 » : à Berlin, les représentants spéciaux des Nations Unies et des États-Unis ont eux aussi participé à la réunion
Rencontre virtuelle de hauts fonctionnaires en format « P5 + 4 » : à Berlin, les représentants spéciaux des Nations Unies et des États-Unis ont eux aussi participé à la réunion© Florian Gaertner/photothek.net

Suite à leur entretien avec le chef de la diplomatie allemande, les deux envoyés spéciaux ont participé à une réunion virtuelle de hauts fonctionnaires de l’État en format « P5 + 4 » à laquelle l’Allemagne les avait conviés. Le format « P5 + 4 » est un format important pour la résolution du conflit au Yémen. Outre les membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU – les « P5 » –, il comprend également les pays qui se mobilisent de manière intense pour un règlement politique du conflit : l’Allemagne, la Suède, mais aussi le Koweït et l’Union européenne. Une première rencontre avait déjà eu lieu dans ce format en 2019 au niveau des ministres des Affaires étrangères, en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies. Les discussions d’aujourd’hui ont principalement porté sur les mesures très concrètes pouvant être mises en œuvre par les États participants afin d’encore mieux soutenir l’envoyé spécial de l’ONU et son équipe pour parvenir à une paix durable et à plus de stabilité au Yémen.

Retour en haut de page