Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Déclaration du Conseil de l’Atlantique Nord en session ministérielle sur l’Afghanistan

Siège de l'OTAN à Bruxelles

Siège de l'OTAN à Bruxelles, © Picture alliance/dpa

16.04.2021 - Article

Compte tenu de ces éléments et sachant qu'il n’existe pas de solution militaire aux défis auxquels l’Afghanistan est confronté, les Alliés ont décidé d’entamer le retrait des forces de  la  mission  Resolute  Support  d’ici  au  1er mai.

En 2001, les Alliés ont, pour l’unique fois dans l’histoire de l’OTAN, invoqué l'article 5 du traité de Washington et sont allés en Afghanistan ensemble, avec des objectifs clairs : affronter Al-Qaida et ceux qui ont attaqué les États-Unis le 11 septembre, et empêcher les terroristes d’utiliser l’Afghanistan comme sanctuaire pour nous attaquer. Dans les décennies qui ont suivi, nous avons travaillé ensemble afin d’atteindre ces objectifs, au prix d’investissements importants sur les plans humain et financier, et en partenariat avec la République islamique d'Afghanistan et avec les forces de sécurité afghanes.

Compte tenu de ces éléments et sachant qu'il n’existe pas de solution militaire aux défis auxquels l’Afghanistan est confronté, les Alliés ont décidé d’entamer le retrait des forces de  la  mission  Resolute  Support  d’ici  au  1er mai.  Ce  retrait  se  fera  de  manière méthodique, coordonnée et réfléchie. Nous prévoyons que le retrait de toutes les forces des États-Unis et de la mission Resolute Support sera achevé en quelques mois. Toute attaque des talibans contre les troupes alliées pendant ce retrait donnera lieu à une réponse forte.

La fin de la mission Resolute Support s’inscrit dans un contexte marqué par des manifestations de soutien renouvelées, aux niveaux régional et international, en faveur d’avancées politiques sur la voie de la paix. Nous continuerons d’appuyer le processus de paix dirigé et pris en charge par les Afghans qui est en cours. Nous saluons la tenue de la conférence d’Istanbul, qui offrira une occasion de faire avancer le processus de paix et de consolider les résultats obtenus à Doha. Nous appelons le gouvernement afghan et les talibans à respecter leurs engagements à l'égard du processus de paix engagé suite à l’accord conclu entre les États-Unis et les talibans et à la déclaration conjointe des États-Unis et de l’Afghanistan.

Les pays de l’OTAN et les pays partenaires continueront de soutenir l’Afghanistan, sa population et ses institutions s’agissant de promouvoir la sécurité et de préserver l’acquis des vingt dernières années. Le retrait de nos troupes ne signifie pas la fin de notre relation avec l’Afghanistan. Ce sera au contraire le début d’un nouveau chapitre. Une paix solidement établie en Afghanistan reposera nécessairement sur un accord de paix durable, global et inclusif permettant de mettre fin aux violences, de protéger les droits de la personne au sein de la société afghane dans son ensemble, en particulier les droits des femmes, des enfants et des minorités, de faire respecter l’état de droit, et de garantir que l’Afghanistan ne redevienne jamais un sanctuaire pour les terroristes.

L’OTAN a mis sur pied, pour ses opérations en Afghanistan, l’une des plus vastes coalitions de l'histoire. Nous y sommes allés ensemble, nous nous y sommes adaptés ensemble, et nous allons en partir ensemble. Nous exprimons notre gratitude à tous les personnels qui ont servi dans le cadre de cette mission, y compris aux forces de sécurité afghanes. Nous rendons hommage aux sacrifices consentis par celles et ceux qui ont perdu la vie au service de cette mission.

Les partenaires d’opération de Resolute Support s’associent à cette déclaration.

© NATO

 

Retour en haut de page