Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Programme « Femmes, paix et sécurité » : la ministre adjointe Michelle Müntefering en visite virtuelle au Soudan du Sud et au Rwanda

Rétrospective : en 2018, Michelle Müntefering s’était rendue en Afrique du Sud. Sur la photo, on la voit avec les participantes du projet « I am Science » qui soutient les filles dans le domaine des sciences

Rétrospective : en 2018, Michelle Müntefering s’était rendue en Afrique du Sud. Sur la photo, on la voit avec les participantes du projet «  I am Science » qui soutient les filles dans le domaine des sciences, © Ministère fédéral des Affaires étrangères

26.04.2021 - Article

Lors de la visite virtuelle dans les deux pays africains les 26 et 27 avril, la situation des femmes et le programme des Nations Unies « Femmes, paix et sécurité » seront au centre de l’attention.

Résolution 1325 : les femmes dans les pourparlers de paix

En adoptant, en octobre 2000, la résolution 1325 concernant les femmes, la paix et la sécurité, la communauté internationale s’est engagée à protéger les droits des femmes et à associer ces dernières au même titre que les hommes aux pourparlers de paix. C’est une question de justice mais aussi de raison politique. En effet, les études montrent clairement que les accords de paix sont plus stables et plus durables lorsque des femmes participent également aux négociations.

Partout dans le monde, l’Allemagne s’engage pour mettre en œuvre la résolution 1325 ‑ dans les régions en crise, dans les organisations multilatérales et au niveau régional. Cet engagement inclut la protection des filles et des femmes contre les violences sexuelles et sexistes, l’implication des femmes dans les processus de paix, par exemple en Afghanistan et en Libye, mais aussi la prise en compte de la dimension des genres dans la politique de sécurité et de développement. La mise en œuvre de la résolution 1325 était l’une des priorités du mandat de l’Allemagne au Conseil de sécurité de l’ONU en 2019 et 2020.

L’Afrique et l’Europe coopèrent étroitement dans la mise en œuvre de la résolution. C’est pourquoi la ministre adjointe Michelle Müntefering va échanger sur ce sujet, aux côtés de collègues femmes du Bundestag, avec des interlocutrices au sein du gouvernement et de la société civile du Soudan du Sud et du Rwanda.

Avant le voyage virtuel, Michelle Müntefering a souligné :

Sans femmes, il n’y a pas de paix. Une société ne peut être forte et stable que si hommes et femmes y participent sur un pied d’égalité. Par conséquent, l’engagement pour la résolution concernant les femmes, la paix et la sécurité est une des priorités de la politique étrangère allemande. Avec mes collègues du parlement, je me réjouis de pouvoir échanger avec différentes actrices du Soudan du Sud et du Rwanda. Il est important que l’Europe et l’Afrique coopèrent étroitement pour mettre en œuvre la résolution 1325.

L’Allemagne est très investie au Soudan du Sud

Le 26 avril, Michelle Müntefering sera en visite virtuelle au Soudan du Sud. Le Soudan du Sud est le pays le plus récent au monde ; son indépendance remonte à 2011. Il a connu une guerre civile entre 2013 et 2018. Début 2020, un gouvernement de transition a été formé sur la base de l’accord de paix de 2018. Au Soudan du Sud, l’Allemagne est très investie dans les domaines de l’aide humanitaire, de la coopération au développement et de la stabilisation, et elle s’engage par ailleurs pour la mise en œuvre du processus de paix en cours.

Durant son voyage virtuel, la ministre adjointe s’entretiendra tout d’abord avec la ministre des Affaires étrangères Beatrice Wani. Elle rencontrera également des représentantes de la société civile, notamment l’experte juridique Jackline Nasiwa et la défenseuse des droits de l’homme Lorna Merekaje, qui a d’ailleurs reçu le prix franco-allemand pour les droits de l’homme en 2020. Michelle Müntefering s’informera par ailleurs de l’opération de paix onusienne MINUSS et de plusieurs projets qui, étant financés par l’Allemagne, contribuent à la mise en œuvre du programme « Femmes, paix et sécurité ».

Rwanda : un engagement fort en faveur de la résolution 1325

Le 27 avril, la ministre adjointe sera en visite virtuelle au Rwanda, partenaire actif dans la mise en œuvre du programme « Femmes, paix et sécurité » en Afrique et dans le monde entier. Dans le cadre de son engagement pour le maintien de la paix en Afrique, le Rwanda est actuellement le deuxième fournisseur de troupes pour les opérations des Nations Unies. Parmi les participants aux missions de l’ONU envoyés par le Rwanda se trouve un nombre particulièrement élevé de femmes. En outre, après le génocide des Tutsis en 1994, les femmes ont considérablement contribué à la reconstruction du pays et participent désormais plus que la moyenne à la vie économique, administrative et politique.

Le voyage au Rwanda débutera par un entretien avec la ministre du Genre et de la Promotion de la Famille Jeannette Bayisenge, qui est responsable de la mise en œuvre de la résolution 1325 au sein du gouvernement rwandais. La mise en œuvre de la résolution 1325 fera également l’objet d’une attention particulière lors d’une table ronde avec des soldates du maintien de la paix dans les académies de formation de la police et de l’armée. Dans ce cadre, Michelle Müntefering s’informera également d’un projet soutenu par le ministère fédéral des Affaires étrangères contre l’utilisation d’enfants-soldats dans la région. Après cela, elle discutera avec l’artiste de théâtre de renommée mondiale Hope Azeda et la militante pour la paix Immacullée Mukankubito du rôle important de l’art et de l’éducation pour la réconciliation et l’instauration de la paix après le génocide des Tutsis. Le voyage se terminera par un échange avec des dirigeantes parlementaires du Sénat et de la Chambre des députés.

Retour en haut de page