Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

« Une paix uniquement façonnée par les hommes n’en est pas une »

10.05.2021 - Article

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a inauguré aujourd’hui en compagnie de Nadia Murad, Prix Nobel de la paix, le collège « Femmes, paix et sécurité » à l’Académie du service diplomatique et consulaire à Berlin-Tegel.

Les objectifs du programme du même nom du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui souligne le rôle important des femmes dans les processus de paix, font partie intégrante de la formation de toutes les catégories à l’Académie.

Lors de l’inauguration du collège « Femmes, paix et sécurité » au centre de formation de tous les futurs diplomates du ministère fédéral des Affaires étrangères, à Tegel, dans le nord de Berlin, le chef de la diplomatie allemande a souligné le rôle central des femmes comme participantes actives aux processus de paix et insisté sur l’importance des droits des femmes et des filles dans le monde :

Là où les droits de l’homme sont bafoués, il ne peut pas y avoir non plus de stabilité politique durable. Le respect des droits des femmes et des filles est en ce sens un indicateur absolument primordial. C’est également la raison pour laquelle le programme « Femmes, paix et sécurité » des Nations Unies est devenu ces dernières années un élément crucial de la politique étrangère allemande.

La Prix Nobel de la paix Nadia Murad avec des diplomates en herbe
La Prix Nobel de la paix Nadia Murad avec des diplomates en herbe© Florian Gaertner/photothek.de

L’Allemagne s’engage dans le monde entier pour la mise en œuvre du programme « Femmes, paix et sécurité » lancé en octobre 2000 par le Conseil de sécurité des Nations Unies avec la résolution 1325.

Ces dernières années, l’Allemagne a engagé 700 mesures de soutien aux femmes et aux filles dans des contextes de crise et pour leur participation accrue aux processus de paix : du soutien aux survivantes de violences sexuelles au Congo à la formation aux négociations pour les femmes dans les pays de transition comme le Soudan, en passant par les centres de protection pour les militantes de la paix en Afghanistan.

En avril 2019, l’Allemagne a par ailleurs soutenu, en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité, la résolution 2467 pour la protection des victimes de violences sexuelles, qui s’inscrit dans la continuité du programme « Femmes, paix et sécurité ». 

La Prix Nobel de la paix Nadia Murad a déclaré aujourd’hui lors de l’inauguration :

Une paix façonnée par des hommes au bénéfice des hommes n’en est pas une. Il ne peut y avoir de paix que si les femmes ont accès sur un pied d’égalité à la justice et à la sécurité. Afin d’éviter toute violence future, nous avons besoin d’une mutation fondamentale. Si nous ne parvenons pas à introduire l’égalité hommes-femmes en temps de paix, nous ne pouvons guère espérer parvenir à empêcher les violences sexuelles en temps de guerre.

S’adressant aux futurs diplomates de l’Académie de Tegel, Heiko Maas a déclaré :

En tant que diplomates allemands, vous avez votre place aux côtés de ceux et celles dont les droits sont menacés. De ceux et celles qui ont besoin de protection et de soutien. Il ne s’agit pas d’idéalisme aveugle. Ce sont en fin de compte des questions de paix et de sécurité.

Les objectifs du Programme des Nations Unies font partie intégrante de la formation de toutes les catégories à l’Académie du service diplomatique et consulaire. L’inauguration du collège en est l’illustration.

Retour en haut de page