Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Déclaration du ministre fédéral des Affaires étrangères à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie, la biphobie, l’interphobie et la transphobie

Heiko Maas, ministre fédéral des Affaires étrangères

Heiko Maas, ministre fédéral des Affaires étrangères, © Thomas Imo/photothek.net

17.05.2021 - Article

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a déclaré aujourd’hui (17 mai), à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie, la biphobie, l’interphobie et la transphobie :

Les droits de l’homme sont indivisibles et universels, quelle que soit l’orientation sexuelle. À travers les sociétés du monde entier, les personnes qui ne correspondent pas à l’image traditionnelle du classement des genres sont néanmoins encore et toujours confrontées à la discrimination voire à des actes de violence. Nous combattons ces actes à l’aide de notre politique des droits de l’homme. Dans ce cadre, nous faisons usage des instruments de la diplomatie et de la politique étrangère à tous les niveaux. Nous nous engageons dans des forums internationaux pour le respect, la protection et la garantie des droits de l’homme des personnes LGBTI ; nous soutenons le travail des organisations de la société civile qui s’engagent sur le plan local, régional ou international ; nous offrons des espaces d’échange sur place et nous promouvons les rencontres et l’entraide au niveau des projets et de l’action culturelle. Afin de regrouper ces initiatives et de les intégrer de manière pérenne dans notre travail, le gouvernement allemand a adopté en mars dernier un concept d’inclusion des personnes LGBTI pour la politique étrangère et la coopération au développement. Car une chose est sûre : Notre engagement pour les droits de l’homme s’applique à chacun et, en particulier, à ceux dont les droits sont bafoués. L’amour n’est pas un crime.

Contexte :

La discrimination à l’égard des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes est incompatible avec l’article 3 de la Loi fondamentale, la constitution allemande. L’engagement international en faveur des droits de l’homme des personnes LGBTI est une mission transversale de la politique des droits de l’homme allemande. Afin de renforcer la stratégie et la visibilité de ce combat, le gouvernement fédéral a adopté le 3 mars 2021 un concept d’inclusion des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes (LGBTI) pour la politique étrangère et la coopération au développement. Celui‑ci vise à ce que les droits de l’homme des personnes LGBTI soient systématiquement pris en compte dans les domaines de la politique étrangère et de la coopération au développement. Le concept reprend des exigences centrales de la société civile telles que l’intégration des thèmes LGBTI dans le contexte des droits de l’homme ou la prise en considération du caractère particulièrement vulnérable des personnes mineures.

Retour en haut de page