Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Coopération internationale au 21e siècle : un multilatéralisme au service des personnes

Le multilatéralisme : une forme de coopération par-delà les frontières

Le multilatéralisme : une forme de coopération par-delà les frontières, © Thomas Koehler/photothek.net

20.05.2021 - Article

Pandémie de coronavirus, changement climatique, intelligence artificielle : seule la coopération internationale peut permettre de relever les défis mondiaux.

L’engagement de l’Allemagne pour le renforcement des institutions et des règles multilatérales est consigné dans le « Livre blanc sur le multilatéralisme » du gouvernement fédéral.

Coopération solidaire et règles communes

La pandémie de Covid‑19 a engendré de grandes souffrances humaines et des restrictions sans précédent dans la vie quotidienne de nos sociétés. Elle nous oblige cependant aussi à nous demander quelle forme d’ordre international est la mieux placée pour trouver les bonnes réponses aux futurs défis mondiaux.

La position du gouvernement fédéral est formelle : un ordre international stable, juste et efficace ne peut reposer que sur la volonté de coopération solidaire et sur l’attachement à des règles et institutions communes. C’est pourquoi l’Allemagne soutient, depuis sa création, cet ordre multilatéral dont les Nations Unies sont le centre.

L’Allemagne, deuxième bailleur de fonds du système onusien

L’Allemagne prend sa responsabilité au sérieux : en tant que deuxième bailleur de fonds du système onusien, elle soutient tout particulièrement des mesures d’aide humanitaire telles que le Fonds central pour les interventions d’urgence ou le Programme alimentaire mondial des Nations Unies.

Elle est également le deuxième contributeur à l’accélérateur d’accès aux outils contre la Covid‑19, une plateforme de coopération multilatérale qui œuvre à l’échelle mondiale pour le développement rapide, la production et la distribution équitable de vaccins, d’outils de diagnostic et de médicaments contre la Covid‑19.

L’engagement de l’Allemagne pour le multilatéralisme inclut par ailleurs un soutien politique et en personnel. Ainsi, elle envoie par exemple presque 5 000 soldates et soldats pour des missions multilatérales et des opérations de paix et de stabilité à travers le monde, et donne des impulsions aux normes et règles internationales dans le cyberespace. Elle s’emploie également à réglementer les systèmes d’armes létaux autonomes ou à mettre un terme aux violences sexuelles en temps de guerre.

Pour la première fois, le gouvernement fédéral a répertorié et expliqué l’intégralité des mesures constituant l’engagement multilatéral de l’Allemagne dans un « Livre blanc sur le multilatéralisme ».

Un multilatéralisme au service des personnes : adapter l’ordre multilatéral au 21e siècle

Selon le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas, avec l’adoption aujourd’hui (le 19 mai) du livre blanc par le conseil des ministres, le gouvernement fédéral entend cependant surtout souligner comment il est possible d’adapter l’ordre multilatéral aux défis et au contexte du 21e siècle et quelle contribution l’Allemagne souhaite apporter à cet égard. Au cœur du livre blanc se trouve la vision d’un « multilatéralisme au service des personnes », dont l’objectif est d’améliorer de manière concrète les conditions de vie en Allemagne, en Europe et dans le monde entier. Ce multilatéralisme est en même temps prêt à associer de nouveaux acteurs, tels que les pays de l’hémisphère Sud, les organisations internationales et la société civile.

En présentant son livre blanc, le gouvernement fédéral cherche à susciter le débat sur la manière de poursuivre le façonnement et la réalisation d’un tel multilatéralisme pour le 21e siècle.

Retour en haut de page