Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Conférence numérique des ambassadrices et ambassadeurs : la politique étrangère dans le monde post-Covid

Le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas lors de la conférence numérique des cheffes et chefs des missions diplomatiques et postes consulaires

Le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas lors de la conférence numérique des cheffes et chefs des missions diplomatiques et postes consulaires, © Xander Heinl/photothek.de

08.06.2021 - Article

Quelle forme la politique étrangère pourrait-elle revêtir après la pandémie de Covid ? Cette question est au cœur de la 19e conférence des cheffes et chefs des missions diplomatiques et postes consulaires allemands, qui se tient du 7 au 10 juin, principalement sous forme numérique.

Les cheffes et chefs des près de 230 missions diplomatiques et postes consulaires allemands se réunissent pour la 19e fois en juin, cette année encore principalement au format numérique. La pandémie de Covid‑19 et ses conséquences sont au centre des discussions. Comment renforcer la cohésion européenne pendant et après la crise ? Comment les différents pays en sortiront-ils ? Et quelle forme la politique étrangère pourrait-elle revêtir après la pandémie ?

Le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas a ouvert la conférence en compagnie de son homologue norvégienne Ine Marie Eriksen Søreide. Lors de l’ouverture, il a souligné :

Les opportunités et défis qui se présentent à nous suite à l’accélération du monde due à la Covid‑19 ne sont certes pas nouveaux, mais ce qui est nouveau, c’est l’urgence avec laquelle nous devons saisir ces opportunités et relever ces défis. Géopolitisation, démondialisation, renationalisation mais également avancées exceptionnelles dans les domaines de la transformation numérique et de la technicisation, il ne s’agit là que de quelques exemples des évolutions dont nous souhaitons discuter.

Coopération européenne, relations transatlantiques

Les principaux sujets figurant à l’agenda de la première journée étaient la coopération européenne pendant la crise, l’avenir des relations transatlantiques ainsi que l’ordre mondial dans le monde post-Covid. Outre Heiko Maas et son homologue norvégienne, sont également conviées des personnes externes telles que la vice‑ministre des Affaires étrangères américaine Wendy Sherman ou encore Jana Puglierin du Conseil européen pour les relations internationales.

Aujourd’hui et au cours des prochains jours, des questions régionales des quatre coins du monde se trouvent au cœur de la conférence, tout comme des tables rondes sur des sujets allant de la politique sanitaire internationale à la coopération au sein de la coalition anti‑État islamique en passant par le programme du Conseil de sécurité de l’ONU « Femmes, paix et sécurité ». De plus, en cette journée du 8 juin où la conférence est consacrée à l’économie, des représentants du monde de l’économie et de la diplomatie se réunissent pour des échanges.

En principe, les cheffes et chefs des missions diplomatiques et consulaires se retrouvent chaque année à Berlin. Cette année, comme l’an dernier, la conférence a principalement lieu sous forme numérique en raison de la pandémie. Certaines réunions sont également organisées en format hybride avec quelques participants physiquement présents sur place. Les cheffes et chefs des missions diplomatiques et postes consulaires échangent en visioconférence, participent à des tables rondes virtuelles et discutent de questions stratégiques.

Présentation du « Livre blanc sur le multilatéralisme »

Conjointement avec son homologue norvégienne, Heiko Maas a en outre présenté lors de la journée d’ouverture le « Livre blanc sur le multilatéralisme » du gouvernement fédéral dans le cadre d’une réunion de la Société allemande de politique étrangère.

Retour en haut de page