Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le ministre fédéral allemand des Affaires étrangères rencontre son homologue américain Antony Blinken : une concertation transatlantique étroite au bon Moment

Heiko Maas accueille Antony Blinken au ministère fédéral des Affaires étrangères

Heiko Maas accueille Antony Blinken au ministère fédéral des Affaires étrangères, © Thomas Koehler/photothek.de

24.06.2021 - Article

La diplomatie américaine est de retour sur la scène multilatérale et en Europe. Le secrétaire d’État américain Antony Blinken est actuellement en déplacement de deux jours à Berlin.

C’est à Berlin que le secrétaire d’État américain Antony Blinken effectue sa première visite de travail bilatérale en Europe. Outre la deuxième Conférence de Berlin sur la Libye qui commence le même jour, de nombreux autres sujets internationaux et bilatéraux sont à l’ordre du jour, dont les suivants :

  • Libye : Lors de la deuxième conférence sur la Libye à Berlin, tous les participants entendent prendre des mesures adéquates et consolider le soutien de la communauté internationale pour que la Libye parvienne à une paix durable et à la stabilité. Plus d’informations sur la conférence sont disponibles ici.
  • Iran : Dimanche dernier s’est achevé le sixième cycle de négociations avec l’Iran concernant le rétablissement de l’accord nucléaire. Les deux ministres veulent profiter de l’occasion pour échanger sur l’état actuel des négociations de Vienne sur le nucléaire iranien.
  • Ukraine : Les États-Unis appuient le format Normandie, comprenant la France, l’Allemagne, la Russie et l’Ukraine, afin de mettre un terme au conflit dans l’est de l’Ukraine. Pour l’heure, il s’agit de donner une nouvelle impulsion pour créer les conditions de contenu nécessaires à une rencontre des ministres des Affaires étrangères dans ce format.
  • Désarmement et maîtrise des armements : L’Allemagne est prête à soutenir activement le « dialogue stratégique » convenu dans le cadre de la rencontre à Genève entre le président américain Joe Biden et son homologue russe Vladimir Poutine. La réaffirmation du principe de Ronald Reagan et de Mikhaïl Gorbatchev, selon lequel une guerre nucléaire ne peut jamais être gagnée et ne doit donc jamais être livrée, a d’ores et déjà constitué un premier signal important pour une maîtrise des armements nucléaires à l’échelon mondial.

Cette multitude de sujets montre bien que le monde n’a pas cessé de tourner depuis la dernière visite à Berlin d’Antony Blinken il y a cinq ans. À l’heure actuelle, une concertation transatlantique étroite ainsi qu’une répartition transatlantique du travail sont plus que jamais nécessaires.

Agir de concert pour un impact plus important

Les sanctions prises le même jour en début de semaine par l’Union européenne, les États-Unis, le Canada et le Royaume-Uni à l’encontre du régime bélarussien non respectueux des droits de l’homme témoignent une nouvelle fois de l’impact concret de l’alliance transatlantique. Ainsi, cela prouve que si l’Allemagne et les États-Unis assument des responsabilités communes de part et d’autre de l’Atlantique, ils pourront de nouveau faire rayonner leurs valeurs communes.

Si les sujets internationaux inscrits à l’ordre du jour transatlantique sont nombreux, la question de l’avenir des relations germano-américaines n’en est pas pour autant délaissée. En effet, deux sujets comptent tout particulièrement aux yeux de MM. Maas et Blinken à cet égard, comme en témoigneront deux réunions conjointes au centre de Berlin : dans la matinée du jeudi 24 juin, les chefs de la diplomatie allemande et américaine signeront une série de mesures au Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe afin de faire perdurer le souvenir de la Shoah lancée depuis le sol allemand et de lutter efficacement contre les formes anciennes et nouvelles d’antisémitisme. L’après-midi, ils échangeront avec de jeunes adultes sur les exigences à remplir afin de préparer les relations transatlantiques pour l’avenir, le tout dans une ambiance détendue sur la terrasse d’un restaurant typiquement berlinois.

Retour en haut de page