Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Une mémoire commune : dialogue germano-américain sur la Shoah

Heiko Maas et son homologue américain Antony Blinken ont signé un accord en vue d’établir un dialogue conjoint sur la Shoah

Heiko Maas et son homologue américain Antony Blinken ont signé un accord en vue d’établir un dialogue conjoint sur la Shoah, © Photothek

24.06.2021 - Article

Plus de sept décennies après la Seconde Guerre mondiale, l’antisémitisme et le négationnisme connaissent une résurgence. Aussi, les États-Unis et l’Allemagne ont-ils décidé d’établir un dialogue, afin de faire perdurer le souvenir des souffrances incommensurables et des atrocités de la Shoah.

Heiko Maas tenant un discours à l’occasion de la signature de l’accord
Heiko Maas tenant un discours à l’occasion de la signature de l’accord© Photothek

Plus de six millions de Juifs ont été tués de manière méthodique en Allemagne sous le régime nazi. Les nazis s’étaient fixé pour objectif de tuer tous les Juifs européens. 76 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, rares sont les personnes encore en vie pouvant témoigner des horreurs de l’époque. Dans le même temps, les théories du complot, le négationnisme, la banalisation de la Shoah et l’antisémitisme gagnent du terrain dans de nombreux pays. Les États-Unis et l’Allemagne veulent s’y opposer avec vigueur. Le 24 juin 2021, le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et son homologue américain Antony Blinken ont signé un accord établissant un dialogue conjoint sur la Shoah. Le chef de la diplomatie allemande a souligné à cette occasion :

Il ne sera plus donné aux générations futures de vivre des rencontres personnelles avec des témoins de l’époque. Quelle perte ! Mais cela constitue à la fois une mission pour nous : trouver de nouvelles formes de mémoire qui empêchent que les destins personnels ne s’estompent. Nous le devons à celles et ceux qui ont été assassinés ainsi qu’aux survivants. Et nous le devons à nos enfants et petits-enfants, que nous voulons, dans toute la mesure du possible, prémunir contre les erreurs du passé.

Une culture mémorielle unie

Les États-Unis et l’Allemagne lancent un dialogue sur la Shoah
Les États-Unis et l’Allemagne lancent un dialogue sur la Shoah© Photothek

L’Allemagne et les États-Unis possèdent une longue expérience dans le domaine de la culture mémorielle. Les deux pays coopèrent d’ores et déjà aux niveaux bilatéral et multilatéral dans ce domaine, comme au sein de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA), et souhaitent désormais intensifier davantage ce dialogue. L’objectif du dialogue germano-américain sur la Shoah est de s’opposer mondialement à l’antisémitisme, au négationnisme et à la banalisation de la Shoah. Pour cela, de nouvelles approches doivent être développées par les deux pays en termes de travail éducatif et de mémoire. Des formations continues sur des questions liées à la Shoah sont par ailleurs prévues, notamment pour les fonctionnaires et les militaires. Enfin, des consultations régulières associant également le Musée du Mémorial de l’Holocauste des États-Unis (USHMM) et la Fondation du mémorial aux Juifs assassinés d’Europe auront lieu afin d’institutionnaliser le dialogue.

Pour en savoir plus

Déclaration d’intention concernant le lancement du dialogue entre le Département d’État américain et le Ministère fédéral des Affaires étrangères sur les questions liées à la Shoah (en allemand)

 

Retour en haut de page