Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Lutter ensemble et solidairement contre la pandémie de coronavirus : l’Allemagne soutient la lutte mondiale contre la Covid-19 à hauteur de 2,2 milliards d’euros

Des vaccins abordables pour tous les pays : l’Allemagne a adhéré au mécanisme COVAX

Des vaccins abordables pour tous les pays : l’Allemagne a adhéré au mécanisme COVAX, © Colourbox.de

30.06.2021 - Article

Le gouvernement fédéral soutient la lutte mondiale contre la Covid-19 à hauteur de 2,2 milliards d’euros. Une grande partie de ces fonds est allouée au mécanisme COVAX qui achète et finance des vaccins pour les pays en développement.

2,2 milliards d’euros pour des vaccins, des outils de diagnostic et des médicaments

La pandémie ne peut être vaincue que si elle est contrôlée à l’échelle mondiale : personne ne sera en sécurité tant que tout le monde ne sera pas en sécurité. Aussi, l’Allemagne a-t-elle rapidement œuvré à une réponse commune et solidaire à la pandémie. Il s’agit de permettre à l’échelle mondiale un accès abordable aux tests de dépistage, aux médicaments et surtout aux vaccins contre la Covid-19, et de renforcer globalement les systèmes de santé. Pour ce faire, l’accélérateur d’accès aux outils contre la COVID-19 (dispositif ACT) a été instauré l’année dernière par décision du G20 ; ce dispositif est soutenu et coordonné par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). L’Allemagne en est un membre fondateur.

À l’heure actuelle, l’Allemagne consacre 2,2 milliards d’euros à ce dispositif. Une grande partie de ces fonds est allouée au mécanisme COVAX et une autre partie est consacrée à des outils de diagnostic et à des médicaments contre la Covid-19. Cette contribution permet à COVAX d’acheter des vaccins, de distribuer les doses et de faire avancer la recherche sur les vaccins contre les variants du virus.

Les vaccins jouent un rôle primordial dans l’endiguement de la propagation de la maladie

Les vaccins jouent un rôle essentiel pour lutter contre la Covid-19. Le mécanisme COVAX, sous l’égide de l’Alliance GAVI, de l’OMS et de la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), est chargé d’acheter et de distribuer équitablement les vaccins. Des pays du monde entier se sont regroupés en son sein afin d’acheter des vaccins et de les distribuer équitablement pour vacciner dans un premier temps, d’ici la fin de l’année, 20 % de la population mondiale et même 30 % des personnes dans les pays en développement. Il s’agit de fournir en priorité des vaccins au personnel soignant, aux médecins et aux groupes à risque en Afrique et pas uniquement à la population des pays industrialisés.

À l’heure qu’il est, 190 pays ont adhéré à COVAX.

L’Allemagne fournit 30 millions de doses de vaccin issues de son stock

Les premières doses de vaccin ont été livrées fin février. Jusqu’à la mi-juin, 130 pays ont déjà reçu un total de plus de 88 millions de doses AstraZeneca et BioNTech, dont une grande partie a été produite en Inde.

Toutefois, la pandémie a entraîné des problèmes de livraison. C’est la raison pour laquelle plusieurs pays ont déclaré vouloir non seulement donner de l’argent, mais aussi faire don de doses de vaccin issues de leur stock. L’Allemagne fournira au moins 30 millions de doses d’ici à la fin de l’année. L’UE met à disposition quelque 120 millions de doses au total, tandis que les États-Unis ont annoncé vouloir faire don de 50 millions de doses et le G7 d’un total de 870 millions de doses d’ici à la fin 2022. Ces dons de vaccin sont en grande partie destinés au mécanisme COVAX qui connaît le mieux les conditions régnant dans les pays bénéficiaires et qui est donc en mesure de répartir équitablement ces dons à travers le monde. Outre les vaccins AstraZeneca et BioNTech, le mécanisme COVAX livrera prochainement également des vaccins Johnson & Johnson et Moderna. Il a par ailleurs conclu un contrat préliminaire avec Novavax qui prévoit une livraison de 350 millions de doses. Novavax déposera une demande d’homologation en automne.

Un engagement pour des solutions multilatérales et non pour un nationalisme vaccinal

L'Allemagne et l’UE s’emploient ensemble à trouver une solution multilatérale à la pandémie. D’autres États membres européens apportent également une contribution importante à COVAX et au dispositif ACT, en fournissant notamment une expertise technique. L’Allemagne s’engage en outre dans tous les organes internationaux pour un accès équitable, transparent et financièrement abordable aux vaccins, aux médicaments et aux outils de diagnostic de la Covid-19 dans le monde entier. Cette approche commune consistant à ne pas lier cet accès à des conditions politiques est à l’opposé des promesses bilatérales et du nationalisme vaccinal de certains États. Cependant, les dons et les aides financières à eux seuls ne suffisent pas. C’est pourquoi l’Allemagne et l’UE œuvrent également pour promouvoir notamment la production de vaccins en Afrique. L’Allemagne souhaite garantir durablement l’approvisionnement régional en soins de santé et apportera un appui financier à la mise en place de capacités de production de vaccins, notamment en Afrique du Sud et au Sénégal.

Afin d’augmenter l’offre et la production de vaccins, un groupe de travail (Manufacturing Task Force) a été créé au sein du dispositif COVAX. Son but : augmenter le nombre de doses de vaccin pouvant être produites à court terme et les fournir en priorité à COVAX. Ce faisant, les 92 pays les plus pauvres sont particulièrement visés. De plus, la production de vaccins dans les pays de l’hémisphère Sud doit être renforcée. L’Allemagne et l’Afrique du Sud co-président le groupe de travail.

À l’avenir, il conviendra par ailleurs d’augmenter non seulement le nombre de vaccins disponibles, mais aussi de médicaments et d’outils de diagnostic. Les systèmes de santé qui ont été mis à mal par la Covid-19 doivent être renforcés pour affronter les défis futurs.

Engagement mondial de l’Allemagne

L’Allemagne ne fournit pas uniquement des vaccins : des demandes de respirateurs, de masques et d’équipements médicaux lui parviennent également des quatre coins du monde. L’Allemagne soutient une centaine de pays et a acheminé trois gros colis d’aide, comprenant notamment 1 400 respirateurs. Actuellement, quelque 24 millions de masques KN95 et 197 millions de masques chirurgicaux sont ainsi livrés. L’Allemagne a également versé 450 millions d’euros d’aide humanitaire dans le contexte de la pandémie de Covid-19 pour venir en aide des personnes en situation d’urgence humanitaire.

Afin de tirer les leçons de la pandémie et de profiter des expériences acquises, l’Allemagne s’engage par ailleurs pour renforcer l’OMS. Lors d’une session spéciale de cette dernière au mois de novembre, il est prévu de discuter d’éventuelles mesures à cet égard, dont l’idée d’un traité international sur la préparation et la riposte aux pandémies.

Liens utiles :

Accélérateur d’accès aux outils contre la Covid‑19

Retour en haut de page