Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Déclaration du ministre des Affaires étrangères Heiko Maas au sujet de la prorogation de la résolution sur le mécanisme d’aide humanitaire transfrontalière dans le nord-ouest de la Syrie

Bab Al-Hawa, frontière entre la Turquie et la Syrie

Bab Al-Hawa, frontière entre la Turquie et la Syrie, © Picture alliance / IMAGESLIVE via ZUMA Wire

12.07.2021 - Article

Suite à l’accord auquel le Conseil de sécurité de l’ONU est parvenu au sujet de l’aide humanitaire transfrontalière dans le nord-ouest de la Syrie, le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a déclaré le 9 juillet :

Je suis très soulagé que les membres du Conseil de sécurité soient aujourd’hui parvenus à un accord visant à proroger la résolution sur le mécanisme d’aide humanitaire transfrontalière et à autoriser le passage de convois humanitaires entre la Turquie et le nord-ouest de la Syrie, au niveau du point de passage frontalier de Bab al-Hawa. Dans le contexte de la souffrance endurée par la population syrienne dans ce conflit qui sévit à présent depuis plus de dix ans, le renouvellement de la résolution est une étape absolument essentielle, même si elle est loin d’être suffisante. Dans cette région, 3,4 millions de personnes dépendent de l'aide humanitaire : pour elles, cette assistance est tout simplement une question de survie. La détresse de la population syrienne s’est encore aggravée l’année dernière avec la pandémie de Covid-19 et l’effondrement de l’économie. Sur le seul territoire du nord-ouest syrien, 80 pour cent des indigents sont des femmes et des enfants et plus de 1,6 million de déplacés internes vivent sans aucune protection, dans de simples tentes. Où que l’on se trouve, les habitants manquent de tout : eau potable, nourriture, vêtements et médicaments par exemple. L’Allemagne continuera d’apporter son soutien à la population en Syrie et dans les pays voisins dans cette situation si difficile. Elle ne relâchera ses efforts ni dans le domaine de l’aide humanitaire, ni dans son engagement pour une solution politique au conflit syrien.

Contexte :

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est accordé le 9 juillet dernier pour maintenir le point de passage frontalier de Bab al-Hawa ouvert entre la Turquie et le nord-ouest de la Syrie. Cela permettra au poste frontalier de rester ouvert au moins 6 mois (jusqu’au 10 janvier 2022) voire pendant 6 mois supplémentaires (jusqu’au 10 juillet 2022), sous réserve de la publication d’un rapport du Secrétaire général.

La résolution a été adoptée à l’unanimité. Sans renouvellement, la résolution précédente serait arrivée à son terme dans la nuit de samedi à dimanche, sans aucun mécanisme pour la remplacer. L’Allemagne est le deuxième plus grand pourvoyeur d’aide humanitaire pour la population en Syrie et dans les pays voisins. En 2020, le gouvernement fédéral a débloqué 672 millions d’euros pour des mesures humanitaires dans le cadre de la crise en Syrie. Plus de 102 millions d’euros ont notamment été investis dans le nord-ouest du pays. Cette année, 82 millions d'euros ont déjà été levés et d’autres subventions sont prévues. Dans le cadre de la conférence de bailleurs de fonds sur la Syrie et les pays voisins à Bruxelles, l’Allemagne s’est engagée à verser 1,738 milliard d’euros, soit la plus grosse somme, et elle continuera à l’avenir à contribuer de manière substantielle au financement des plans d’aide élaborés par l’ONU.

Retour en haut de page