Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Coopération internationale dans la lutte contre la piraterie : l’Allemagne adhère à l’accord international ReCAAP

Les attaques de navires en Asie menacent également les voies commerciales

Les attaques de navires en Asie menacent également les voies commerciales, © Zoonar.com/Mike Pavlov

01.08.2021 - Article

La liberté et la sécurité des voies commerciales sont importantes pour l’économie allemande. Le nombre croissant d’attaques dirigées contre des navires menace aussi en fin de compte la prospérité de l’Allemagne.

C’est pourquoi cette dernière renforce son engagement international dans la lutte contre la Piraterie.

Environ 60 % des exportations allemandes passent par les voies maritimes internationales. Au cours des années passées, le nombre d’attaques de navires dans les eaux asiatiques a connu une progression constante. Cela ne met pas seulement en péril les navires et leurs équipages mais également la liberté des voies commerciales. L’Allemagne souhaitant renforcer son engagement dans la lutte contre la piraterie dans la région, elle adhère aujourd’hui à l’Accord de coopération régionale contre la piraterie et les vols à main armée à l’encontre des navires en Asie (ReCAAP).

Qu’est-ce que l’accord ReCAAP ?

Le ReCAAP est un accord de novembre 2006 qui réunit actuellement 20 États parties, dont les États-Unis et des pays européens comme la Norvège, le Danemark, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Il a pour objet d’améliorer la coopération interétatique pour mieux lutter contre la piraterie en Asie. L’une de ses composantes essentielles est l’échange d’informations sur les attaques ayant une incidence sur la sécurité. Pour cela, un « centre d’échange de renseignements » (ISC) installé à Singapour est chargé de répertorier ces attaques dans la région et de fournir des informations sur les moyens de les empêcher.

Pourquoi l’Allemagne y adhère-t-elle ?

Plus de la moitié des exportations allemandes sont transportées sur les voies maritimes internationales. Les attaques à l’encontre des navires mettant en péril la sécurité des navires et de leurs équipages se multiplient et menacent les voies commerciales entre l’Asie et l’Europe. L’Allemagne veut s’engager plus activement pour lutter contre la piraterie dans cette région du monde et l’empêcher.

 

Un pas supplémentaire vers la mise en œuvre des lignes directrices pour l’Indopacifique

L’adhésion de l’Allemagne au ReCAAP est en même temps une avancée cruciale dans la mise en œuvre des lignes directrices pour l’Indopacifique adoptées au mois de septembre 2020 par le gouvernement fédéral. Ces lignes directrices forment un guide stratégique pour la politique étrangère allemande à l’égard de l’Indopacifique. Elles ont pour objectif d’intensifier les relations avec cette région et en son sein, ainsi que d’établir ces relations sur des bases plus larges. L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est en constitue la clé de voûte au plan multilatéral. L’ASEAN est en effet l’institution régionale la plus efficace de l’Indopacifique ; elle promeut notamment la paix, la sécurité et la stabilité en Asie du Sud-Est.

Plus d’informations

« Allemagne, Europe, Asie : façonner ensemble le 21e siècle » : le gouvernement fédéral adopte des lignes directrices pour l’Indopacifique  

Site internet du ReCAAP (en anglais) 

Retour en haut de page