Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

La crise en Afghanistan

26.08.2021 - Article

Le pont aérien se terminera dans quelques jours

Le gouvernement fédéral allemand prévoit de mettre fin aux vols de secours militaires en provenance d'Afghanistan avant le week-end.

Le pont aérien se terminera dans quelques jours
Le pont aérien se terminera dans quelques jours© picture-alliance/dpa

Le gouvernement fédéral allemand prévoit de mettre fin aux vols de secours militaires en provenance d'Afghanistan avant le week-end. Selon la Deutsche Presse-Agentur, le dernier vol de transport aérien pour les citoyens allemands et les forces locales en danger pourrait être organisé dès vendredi. Il s'agit de la réaction du gouvernement face au respect par les États-Unis de la date de retrait fixée au 31 août. Tout d´abord, le magazine économique « Business Insider » avait informé à ce sujet.

Un porte-parole du ministère de la défense a déclaré mercredi qu'il ne pouvait ni confirmer ni démentir les informations diffusées par les médias à ce sujet. La veille, un total de 983 personnes avaient été évacuées de Kaboul par cinq vols, et 4654 personnes depuis le début du pont aérien. La Ministre de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer (CDU) avait déclaré que la Bundeswehr ferait sortir les gens par avion « aussi longtemps que possible, aussi nombreux que possible ».

Le président américain Joe Biden veut s'en tenir au retrait des troupes américaines jusqu'à mardi prochain, alors que plusieurs milliers d'Afghans espèrent toujours partir. Les alliés dépendent des forces américaines pour sécuriser l'aéroport. Le retrait des soldats eux-mêmes à la date limite doit également être pris en compte dans le calendrier. Il est évident que les évacuations ultérieures dépendront fortement de la coopération des talibans et du fonctionnement des compagnies aériennes civiles.

Selon un sondage la majorité est en faveur de l'admission des Afghans

Selon un sondage en ligne, près de deux tiers des citoyens allemands sont favorables à l´idée d´accorder une protection en Allemagne aux personnes originaires d'Afghanistan qui sont menacées.

63 pour cent étaient pour l'admission de personnes originaires d'Afghanistan
63 pour cent étaient pour l'admission de personnes originaires d'Afghanistan© picture-alliance/dpa

Selon un sondage en ligne, près de deux tiers des citoyens allemands sont favorables à l´idée d´accorder une protection en Allemagne aux personnes originaires d'Afghanistan qui sont menacées.

Dans une enquête menée par l'institut d'études d'opinion YouGov, 63 pour cent des environ 1 000 personnes interrogées se sont déclarées favorables à ce que le gouvernement fédéral allemand aide les personnes persécutées. L'enquête portait, par exemple, sur les femmes et les personnes politiquement persécutées. 37 pour cent des personnes interrogées ont voté « oui », 26 pour cent « plutôt oui ».

27 pour cent étaient contre l'admission de personnes originaires d'Afghanistan. 14 pour cent ont répondu « non » à cette question, 13 pour cent « plutôt non ». Selon YouGov, les résultats sont représentatifs des citoyens allemands âgés de 18 ans et plus. L'enquête a été menée jeudi et vendredi derniers.

Les Länder veulent accueillir des milliers de personnels afghans

La situation dramatique dans l’Hindou-Kouch fait fuir bien des Afghans. Nombre de Länder ont rapidement déclaré leur volonté de les accueillir.

La situation dramatique dans l’Hindou-Kouch fait fuir bien des Afghans
La situation dramatique dans l’Hindou-Kouch fait fuir bien des Afghans© picture-alliance/dpa

Après le début des vols d’évacuation de l’Afghanistan, les Länder allemands se préparent à recevoir rapidement plusieurs milliers de réfugiés. Selon une enquête de la Deutsche Presse-Agentur (dpa), la Rhénanie du Nord-Westphalie est prête à accueillir 1800 personnes. Comme l’indique la chancellerie à Düsseldorf, il s’agit de 800 Afghans ayant travaillé pour l’Allemagne au cours des années passées. Mille autres places sont surtout prévues pour des Afghanes actives dans le domaine de l’art, du journalisme et des droits de l’homme, comme en informe le quotidien « Rheinische Post  ».

Le Bade-Wurtemberg s’attend à accueillir jusqu’à 1.100 Afghans ayant travaillé pour l’Allemagne et leurs familles. La Basse-Saxe met tout d’abord au moins 400 places dans des camps d’accueil initial à leur disposition et le Schleswig-Holstein se prépare à recevoir 300 femmes et enfants. Hambourg a proposé d’accueillir au moins 200 personnes, les premières d’entre elles étant attendues mercredi dans la ville hanséatique. La Rhénanie-Palatinat, la Hesse, la Thuringe, la Saxe, la Saxe-Anhalt, le Mecklembourg-Poméranie occidentale et la Sarre sont également ouverts à un accueil mais n’indiquent pas de chiffres.

Source : dpa, traduction : deutschland.de

Retour en haut de page