Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

#MultilateralismMatters : réunion ministérielle de l’Alliance pour le multilatéralisme

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas lors de la rencontre de l’Alliance pour le multilatéralisme à New York

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas lors de la rencontre de l’Alliance pour le multilatéralisme à New York, © Felix Zahn/photothek.net

27.09.2021 - Article

Santé, égalité, climat : l’Alliance pour le multilatéralisme s’est réunie en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies afin de discuter de questions urgentes pour la communauté internationale. La coopération internationale est bénéfique à chacun.

 Pour clôturer son déplacement à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas et son homologue français Jean-Yves Le Drian ont organisé le 23 septembre une réunion de l’Alliance pour le multilatéralisme afin de prôner un système multilatéral puissant, inclusif et efficace. La rencontre s’est tenue en format

 Les participants ont échangé autour de trois questions essentielles : comment continuer à combler les déficits de l’architecture sanitaire globale dans le contexte de la pandémie et de ses plus de 5 millions de morts ? Quelle forme de coopération est nécessaire pour parvenir à une meilleure égalité des femmes et des filles à travers le monde et quelles mesures la communauté internationale peut-elle prendre pour stopper le dérèglement climatique ?

 La recherche de solutions à ces problématiques profite également à la mise en œuvre de notre « Notre programme commun », le projet du secrétaire général des Nations Unies António Guterres, a déclaré le chef de la diplomatie allemande dans son allocution.

La crise en Afghanistan ainsi que la pandémie de Covid-19 nous démontrent encore une fois que le chemin vers une véritable égalité des genres est encore long. Il s’agit d’une erreur politique, d’une ineptie économique et c’est tout simplement inacceptable.

 Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a souligné les avantages d’une action concertée en lieu et place d’actions nationales isolées : pour la lutte contre la pandémie, dans le contexte de la préparation de la COP26 ou de l’évacuation de personnes nécessitant protection d’Afghanistan. Il a souligné à quel point il est important de renforcer et de réformer l’architecture sanitaire mondiale avec l’OMS en son centre. Afin de garantir une distribution juste et équilibrée des vaccins, le chef de la diplomatie allemande a appelé au maintien du soutien international apporté au dispositif ACT et à l’initiative COVAX, comme l’a déjà fait l’Allemagne en donnant 2,2 milliards d’euros et 100 millions de doses de vaccin.

 L’examen rétrospectif a également permis au chef de la diplomatie allemande de tirer un premier bilan, deux ans après la création de l’Alliance : il se souvient ainsi d’un ancien président américain qui prônait le fait que chacun s’occupe tout d’abord de son propre pays afin d’améliorer le monde.

Fort heureusement, ce point de vue dangereux ne s’est pas établi. Nous avons en revanche clairement montré que le multilatéralisme compte. La coopération internationale est bénéfique à chacun !

 Pour en savoir plus sur cet événement, consulter : https://multilateralism.org/fr/

 

Retour en haut de page