Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Aide humanitaire : comment l’Allemagne vient en aide maintenant en Afghanistan et dans la région

Le PAM soutient les habitants qui ont dû quitter leur village pour fuir les hostilités ou en raison de la grande sécheresse persistante et, de ce fait, ont perdu leurs revenus

Le PAM soutient les habitants qui ont dû quitter leur village pour fuir les hostilités ou en raison de la grande sécheresse persistante et, de ce fait, ont perdu leurs revenus, © PAM/Photolibrary

08.10.2021 - Article

Avant la prise de pouvoir des talibans, la situation humanitaire en Afghanistan était déjà très tendue. Depuis, la situation n’a fait que se détériorer. L’Allemagne fournit des fonds supplémentaires pour aider la population sur place.

La moitié de la population afghane, soit environ 18 millions de personnes, est tributaire de l’aide humanitaire. Environ 3,5 millions d’Afghanes et d’Afghans sont des déplacés internes, c’est-à-dire en fuite à l’intérieur de leur pays, et presque autant ont cherché refuge dans les pays voisins et dans la région. Depuis la prise de pouvoir des talibans, l’économie qui était déjà faible a continué de s’effondrer. De nombreuses personnes qui parvenaient par le passé sans problème à assurer leur subsistance ont perdu leur travail et dépendent maintenant, ainsi que leur famille, d’une aide extérieure. En même temps, une dure sécheresse détruit les récoltes.

L’Allemagne verse 100 millions d’euros au titre de l’aide humanitaire

Déjà fin août, l’Allemagne avait annoncé le versement de 100 millions d’euros supplémentaires d’aide humanitaire en Afghanistan. Via des organisations partenaires, comme par exemple le Programme alimentaire mondial (PAM) ou le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), l’aide atteint directement les personnes concernées. Pour l’aide qu’il accorde, le gouvernement fédéral s’appuie largement sur les besoins identifiés par les Nations Unies et le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Cet argent permet aux organisations humanitaires d’apporter une aide rapide et efficace aux millions de personnes en détresse dans tout le pays. En même temps, nos partenaires veillent à ce que l’aide fournie serve uniquement à des fins humanitaires et ne profite pas aux talibans. Dans les pays voisins également, en Iran et au Pakistan notamment, l’Allemagne contribue avec ses organisations partenaires à couvrir les besoins humanitaires.

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) soutient par exemple les habitants qui ont dû quitter leur village pour fuir les hostilités ou en raison de la grande sécheresse persistante et, de ce fait, ont perdu leurs revenus. Il leur fournit des denrées alimentaires et du bois de chauffage ou met de l’argent liquide à la disposition des familles pour qu’elles puissent à nouveau subvenir à leurs besoins. Cela permet par ailleurs de soutenir l’économie locale, les gens pouvant ainsi acheter le minimum nécessaire sur les marchés.

Avec l’aide de l’Allemagne, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a notamment mis en place des hébergements, des installations sanitaires et des postes médicaux. Les réfugiés, dont de nombreux enfants, peuvent y être en sécurité, bénéficier de soins et recevoir ce qui est nécessaire à leur survie.

Voici comment se répartissent les fonds :

500 millions d’euros supplémentaires en prévision

Dès à présent, il est prévisible que la situation va continuer de s’aggraver, notamment en raison de l’hiver qui approche. L’Allemagne a donc annoncé vouloir fournir 500 millions d’euros supplémentaires en soutien à la population en Afghanistan et dans la région. Le gouvernement fédéral étudie actuellement la répartition de ces fonds supplémentaires sur la base des déclarations des besoins humanitaires.

L’aide humanitaire du gouvernement fédéral en Afghanistan constitue un volet de l’aide humanitaire allemande fournie au niveau mondial dans plus de 60 pays actuellement. Avec sa contribution à hauteur de 2,4 milliards d’euros environ, l’Allemagne est de nouveau en 2021 le deuxième pays donateur pour l’aide humanitaire.

 

Déclaration du ministre fédéral des Affaires étrangères concernant l’évacuation de 217 Afghanes et Afghans

Heiko Maas, chef de la diplomatie allemande, a rendu compte aujourd’hui (7 octobre) de l’avancement des évacuations civiles en Afghanistan :

Nous ne relâchons pas nos efforts pour mettre à l’abri des personnes venues d’Afghanistan, par voie aérienne ou terrestre. Aujourd’hui, 217 Afghanes et Afghans prendront un vol affrété du Pakistan vers l’Allemagne, dont plus de 20 personnes pour le compte d’autres pays de l’Union européenne. Par voie aérienne également, des ressortissants allemands, en majorité, sont en mesure de quitter le pays depuis plusieurs jours avec l’aide du Qatar et d’autres options sont en préparation. Les personnes en possession d’une autorisation d’accueil du gouvernement allemand qui arrivent dans les États voisins par la voie terrestre recevront un visa de nos ambassades dans les meilleurs délais et seront soutenues par elles pour poursuivre leur voyage vers l’Allemagne. Plus de 760 personnes y sont déjà parvenues.

La sortie du pays reste difficile et dangereuse. De nombreuses solutions continuent à dépendre des talibans et des pays voisins. Malgré tout, depuis la fin de l’opération d’évacuation militaire, près de 900 personnes ont déjà pu quitter l’Afghanistan avec notre aide.

Nous continuerons à ouvrir des possibilités de sortie du territoire dans les semaines qui viennent. Nous poursuivrons nos efforts, et ce jusqu’à ce que tous ceux et toutes celles envers qui nous assumons une responsabilité particulière (ressortissants allemands, personnel local et les personnes auxquelles nous avons accordé une autorisation d’accueil) soient en sécurité.

Retour en haut de page