Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Premières visites officielles à Kiev et Moscou dans une période difficile

La ministre Annalena Baerbock avec le président ukrainian Volodymyr Zelensky (en face)

La ministre Annalena Baerbock avec le président ukrainian Volodymyr Zelensky (en face), © Janine Schmitz/photothek.de

17.01.2022 - Article

La série des premières visites officielles de la ministre fédérale des Affaires étrangères Annalena Baerbock se poursuit les 17 et 18 janvier en Ukraine et en Russie.

Une diplomatie fondée sur des principes communs

Annalena Baerbock avec son homologue ukrainian Dmytro Kuleba lors de la conférence de presse
Annalena Baerbock avec son homologue ukrainian Dmytro Kuleba lors de la conférence de presse© Janine Schmitz/photothek.de

Ces premiers déplacements officiels en Ukraine et en Russie ont lieu dans le contexte de la situation militaire complexe aux abords de la frontière ukrainienne et suite à des rencontres avec la Russie sous différents formats la semaine dernière : au sein du Conseil OTAN-Russie, de l’OSCE et dans le cadre de discussions bilatérales. La ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock a déclaré :

« J’écouterai attentivement mes interlocuteurs, à Moscou comme à Kiev. Je défendrai toutefois en toute transparence la position que nous partageons tous ensemble au sein de l’UE, du G7 et de l’alliance transatlantique. »

L’Allemagne est prête à s’engager dans un dialogue sérieux pour déterminer les mesures à prendre afin d’améliorer la sécurité de tous en Europe. Les principes fondateurs de l’Acte final d’Helsinki qui garantissent la paix et la sécurité en Europe depuis près de 50 ans demeurent la référence. L’intégrité territoriale et le libre choix des alliances en font partie. La cheffe de la diplomatie allemande a donc également souligné :

Nous sommes déterminés à réagir si la Russie choisit finalement la voie de la surenchère.

30 ans de relations diplomatiques avec l’Ukraine

Le 17 janvier, la ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock rencontrera son homologue ukrainien Dmytro Kuleba ainsi que le président Volodymyr Zelensky à Kiev. Elle y soulignera que l’Ukraine ne restera pas sur la ligne de touche dans le cadre des efforts diplomatiques entrepris.

Annalena Baerbock, ministre fédérale des Affaires étrangères, et Oleksandr Riepkin, président du Conseil ukrainien pour l'hydrogène
Annalena Baerbock, ministre fédérale des Affaires étrangères, et Oleksandr Riepkin, président du Conseil ukrainien pour l'hydrogène© Janine Schmitz / photothek.de

Cette visite à Kiev a lieu 30 ans après l’établissement des relations diplomatiques entre l’Allemagne et l’Ukraine. La cheffe de la diplomatie allemande souhaite en profiter pour donner une nouvelle direction à cette coopération : 

«  Pour moi, cela signifie en particulier que nous souhaitons participer au renforcement du potentiel de l’Ukraine. Je compte donc discuter d’initiatives pour une modernisation durable du secteur énergétique ukrainien, du développement du marché de l’hydrogène vert et d’offres de soutien dans le domaine de la cyberdéfense.  »

À Kiev, Mme Baerbock rencontrera également des représentantes et représentants allemands de la Mission spéciale de surveillance en Ukraine (MSS) de l’OSCE ainsi que le Représentant spécial de la Présidente en exercice de l’OSCE en Ukraine et auprès du Groupe de contact trilatéral, Mikko Kinnunen. L’OSCE joue un rôle important pour le contrôle des négociations de cessez-le-feu dans l’est de l’Ukraine.

Détermination de la position concernant les relations avec la Russie

La ministre des Affaires étrangères poursuivra ensuite son déplacement par une visite à Moscou où elle rencontrera mardi 18 janvier son homologue russe Sergueï Lavrov. La cheffe de la diplomatie allemande a déclaré en amont de cette rencontre :

Les entretiens que je mènerai à Moscou seront également l’occasion de déterminer nos positions. En tant que nouveau gouvernement fédéral, nous sommes attachés à établir des relations substantielles et stables avec la Russie.

La liste des sujets conflictuels à l’ordre du jour des deux ministres est longue. Cela est loin de faciliter la coopération dans de nombreux domaines susceptibles d’améliorer le quotidien des citoyens en Allemagne comme en Russie. Parmi eux se trouvent des thèmes tels que sciences et culture, commerce et investissements, énergies renouvelables et lutte contre le dérèglement climatique : toutes ces thématiques seront également abordées par les ministres qui discuteront des possibilités de coopération.

Mme Baerbock visitera également l’exposition « Diversity United  », financée par le gouvernement fédéral, dans la nouvelle galerie Tretiakov à Moscou. L’exposition a été inaugurée en novembre dernier dans le cadre de l’Année de l’Allemagne en Russie.

Retour en haut de page