Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Soutenir l’Ukraine au cours d’une période difficile

La ministre fédérale des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, rencontre son homologue ukrainien Kuleba

Außenministerin Baerbock trifft ihren ukrainischen Amtskollegen Kuleba, ©, © Thomas Koehler/photothek.de

08.02.2022 - Article

La ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock se rend en Ukraine du 7 au 8 février. À Kiev, des entretiens sont prévus avec le président et le ministre des Affaires étrangères. Elle partira ensuite sur la ligne de contact afin de se faire une image de la situation humanitaire et sécuritaire.

La ministre fédérale des Affaires étrangères Annalena Baerbock s’est rendue en Ukraine pour la deuxième fois le 7 février. La situation humanitaire et sécuritaire dans la zone de conflit se trouve au cœur du déplacement de la cheffe de la diplomatie allemande, alors que la population de la région en souffre particulièrement. Avant son départ pour Kiev, la ministre a souligné :

En me rendant pour la deuxième fois en Ukraine en moins d’un mois, je mets en pratique l’essence de la diplomatie : il s’agit de s’efforcer de désamorcer des conflits extrêmement dangereux de manière pacifique. Nous avons tous pu nous faire une idée des difficultés que cela implique au cours des dernières semaines, au vu de la Russie et de l’Ukraine. Dans le même temps, nous sommes tous conscients de ce qui est en jeu lorsque nous observons le déploiement des troupes russes à la frontière avec l’Ukraine, les manœuvres militaires ainsi que les menaces et provocations. Il en va ni plus ni moins de la paix en Europe. Aucun effort ne doit nous paraître surdimensionné pour lutter avec la plus grande force et fermeté pour la paix.

Pendant son déplacement, la ministre fédérale des Affaires étrangères Annalena Baerbock se rendra donc également dans l’est de l’Ukraine, afin de discuter avec la population sur place. La cheffe de la diplomatie allemande s’informera sur la « ligne de contact » de la situation militaire locale et elle rencontrera des représentantes et représentants de la Mission spéciale d’observation de l’OSCE en Ukraine.

Un signe de soutien

La ministre des Affaires étrangères poursuivra les discussions avec le président Volodymyr Zelensky et le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba. Il sera principalement question de raviver le format Normandie, mais également d’adresser un signe de soutien à l’Ukraine. La ministre a souligné :

Lors de ma visite à Kiev, je montrerai encore une fois de manière claire et nette où nous en sommes : en tant que partenaires de l’Ukraine au sein de l’UE, de l’OTAN et du G7, ne laissant aucune place aux discussions concernant l’intégrité territoriale du pays ainsi qu’aux côtés de la population ukrainienne. Ensemble, nous réagirons avec des mesures draconiennes très concrètes à toute nouvelle agression de la Russie envers l’Ukraine.

Les discussions seront suivies de la visite d’un hôpital militaire à Kiev, financé en grande partie par l’Allemagne. La cheffe de la diplomatie allemande visitera également le mémorial aux victimes de l’Holodomor. Celui-ci rend hommage aux victimes de l’Holodomor (terme ukrainien désignant l’« extermination par la faim »), la famine provoquée par les dirigeants politiques de l’Union soviétique en Ukraine en 1932 et 1933.

Retour en haut de page