Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Concertation sur la crise avec la Russie

Mme Annalena Baerbock, aux côtés de M. Josep Borrell (en bas à gauche), M. Jean-Yves Le Drian (en haut à gauche) et M. Luigi Di Maio (en bas à droite) ; photo prise lors d’une téléconférence du G7 à Paris, le 22 février 2022

La cheffe de la diplomatie allemande, Mme Annalena Baerbock, aux côtés du haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-président de la Commission européenne, M. Josep Borrell (en bas à gauche), du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères français, M. Jean-Yves Le Drian (en haut à gauche) et du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale italien, M. Luigi Di Maio (en bas à droite) ; photo prise lors d’une téléconférence du G7 à Paris, le 22 février 2022, © Janine Schmitz/photothek.de

23.02.2022 - Article

La reconnaissance par la Russie de l’indépendance des territoires ukrainiens de Donetsk et de Louhansk est une violation du droit international. Annalena Baerbock a échangé aujourd’hui à Paris avec ses homologues de l’UE et du G7. Des mesures communes d’envergure vont être mises en place.

Concertation au sein de l’UE et du G7

Le 21 février, les ministres des Affaires étrangères européens ont participé, à Bruxelles, à un Conseil ordinaire des affaires étrangères de l’UE. Le lendemain, une réunion informelle extraordinaire des chefs de la diplomatie européens s’est tenue à Paris. La ministre fédérale des Affaires étrangères Annalena Baerbock a par ailleurs convoqué une conférence téléphonique de ses homologues du G7 afin d’aborder la reconnaissance par la Russie des territoires ukrainiens de Donetsk et de Louhansk, dans l’est de l’Ukraine, comme entités indépendantes, une reconnaissance contraire au droit international. Avant la réunion des ministres européens à Paris, Mme Baerbock a déclaré :

Deux choses sont désormais importantes : il s’agit, dans un premier temps, de signaler très clairement que cette action est inacceptable et, deuxièmement, d’empêcher une nouvelle escalade. Pour cela, les partenaires européens doivent faire preuve d’unité avec les Américains, mais aussi et surtout avec la communauté internationale. C’est pourquoi je viens d’inviter mes homologues du G7 à participer à un entretien téléphonique, et nous avons maintenant une réunion informelle des ministres des Affaires étrangères ici à Paris, pour indiquer que nous condamnons unanimement cette violation du droit international et que nous allons maintenant prendre des mesures d’envergure et mettre en place des sanctions qui sont coordonnées et que nous pourrons encore renforcer.

Poursuite des efforts diplomatiques intenses

On observe depuis des semaines un déploiement de troupes russes avec des manœuvres militaires le long de la frontière ukrainienne. Mme Baerbock a souligné :

Nous voulions éviter cette situation. Mais nous nous y sommes préparés intensivement ces dernières semaines, tout comme nous avons anticipé d’autres scénarios. C’est la raison pour laquelle nous, les partenaires du G7 et les Européennes et Européens, faisons aujourd’hui preuve d’une grande unité. Nous avons toujours explicitement dit vouloir des négociations et qu’il ne devait pas y avoir de nouvelle escalade, qu’il fallait éviter une aggravation de cette crise avec la Russie. Le gouvernement russe a maintenant choisi le contraire : il veut agir contre le droit international, contre l’intention de vivre en paix en Europe, et notre réaction sera unanime.



Retour en haut de page