Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

La détresse de la population syrienne s’aggravant chaque jour, l’Allemagne s’engage à verser une aide de plus d’un milliard d’euros

Le PAM fournit une aide alimentaire vitale à des millions de personnes vulnérables, comme du riz, des petits pois, du blé et de l’huile

Le PAM fournit une aide alimentaire vitale à des millions de personnes vulnérables, comme du riz, des petits pois, du blé et de l’huile, © arche noVa

09.05.2022 - Article

La population syrienne souffre de la guerre depuis onze ans. 500 000 personnes ont perdu la vie, des millions ont fui et plus de 14 millions dépendent de l’aide humanitaire. Lors de la conférence des donateurs d’aujourd’hui, l’Allemagne s’est engagée à verser une aide de plus d’un milliard d’euros.

Les trois quarts de la population n’ont pas un accès régulier à des aliments

En ce qui concerne l’approvisionnement des personnes en détresse en Syrie et dans les pays voisins, l’Allemagne compte parmi les premiers pays donateurs
En ce qui concerne l’approvisionnement des personnes en détresse en Syrie et dans les pays voisins, l’Allemagne compte parmi les premiers pays donateurs© arche noVa

La situation d’approvisionnement en Syrie n’a jamais été aussi dramatique : les trois quarts de la population n’ont pas un accès régulier à des aliments. À cela s’ajoute le fait que durant les six derniers mois, les prix des aliments ont augmenté d’au moins 50 % par rapport à la même période de l’année précédente. Les raisons en sont la pénurie persistante de carburant qui frappe l’ensemble du pays, une des sécheresses les plus graves depuis de nombreuses décennies et surtout la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine. Les répercussions de cette guerre mettent grandement en danger la sécurité alimentaire mondiale. L’Allemagne s’engage dans la lutte contre la faim et soutient le Programme alimentaire mondial (PAM) en Syrie. Le PAM fournit une aide alimentaire vitale à des millions de personnes vulnérables, comme du riz, des petits pois, du blé et de l’huile.

L’aide humanitaire transfrontalière reste importante

La situation humanitaire dans la province d’Idlib dans le nord-ouest du pays est particulièrement alarmante : selon des estimations des Nations Unies, il y aurait plus de 4 millions de personnes nécessiteuses. Actuellement, les livraisons d’aide peuvent s’effectuer presque exclusivement via la frontière turque. Afin de garantir cet approvisionnement, il est absolument indispensable de prolonger une nouvelle fois, au mois de juillet, la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU 2585.

Concrètement, le ministère fédéral des Affaires étrangères octroie par exemple des fonds pour des projets de l’organisation arche noVa qui s’occupe de personnes particulièrement vulnérables.
Concrètement, le ministère fédéral des Affaires étrangères octroie par exemple des fonds pour des projets de l’organisation arche noVa qui s’occupe de personnes particulièrement vulnérables.© arche noVa

Dans le nord-est de la Syrie aussi, la situation humanitaire est très tendue, en particulier dans les camps de réfugiés où quelque 600 000 déplacés internes luttent pour leur survie. 200 000 cas de Covid-19 et environ 7 000 décès ont été confirmés. Dans l’ensemble du pays, il est très difficile d’accéder à des soins de santé. En effet, près de la moitié de tous les établissements de santé sont partiellement ou entièrement détruits et plus de la moitié du personnel médical a quitté le pays.

En 2022, l’Allemagne a déjà versé 22,5 millions d’euros au fonds d’assistance des Nations Unies consacré à de l’aide humanitaire transfrontalière en Syrie, permettant notamment à des ONG locales de recevoir des ressources de manière rapide et flexible afin d’assurer la survie de la population syrienne.

L’Allemagne est aux côtés des Syriennes et des Syriens

En ce qui concerne l’approvisionnement des personnes en détresse en Syrie et dans les pays voisins, l’Allemagne compte parmi les premiers pays donateurs.

Concrètement, le ministère fédéral des Affaires étrangères octroie par exemple des fonds pour des projets de l’organisation arche noVa qui s’occupe de personnes particulièrement vulnérables. À Idlib, cette organisation distribue des semences et construit des boulangeries traditionnelles, contribuant ainsi à ce que les habitants puissent s’approvisionner eux-mêmes en denrées alimentaires de base. La construction de latrines et d’hébergements d’urgence sûrs et adaptés également aux besoins des femmes, de même que la fourniture de combustibles et de vêtements d’hiver pour les enfants permettent d’améliorer les conditions de vie sur place. Un éclairage à l’énergie solaire rend également les chemins plus sûrs, améliorant ainsi surtout la protection des femmes, des personnes âgées, des personnes handicapées et des enfants. Depuis 2019, le ministère fédéral des Affaires étrangères a mis à disposition quelque 10,2 millions d’euros pour les projets d’arche noVa.

Cependant, l’aide humanitaire ne peut traiter que les effets et non pas les causes du conflit syrien. C’est pourquoi l’Allemagne continue d’appuyer les efforts de l’envoyé spécial de l’ONU Geir Pedersen pour promouvoir un processus politique qui permette une résolution du conflit.

Retour en haut de page