Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Première visite du nouveau chef de la diplomatie européenne à Berlin

Heiko Maas rencontre le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell à la villa Borsig à Berlin le 27 janvier 2020

Heiko Maas rencontre le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell à la villa Borsig à Berlin le 27 janvier 2020, © Felix Zahn/photothek.net

29.01.2020 - Article

Le 1er décembre 2019, Josep Borrell a pris la relève de Federica Mogherini. Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas le recevait aujourd’hui à la villa Borsig au bord du lac de Tegel pour sa première visite officielle en Allemagne.

Au programme de leur entretien : la Libye, l’Iran, l’Iraq et la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne au second semestre 2020.

Josep Borrell, nouveau haut représentant de l’UE

La nouvelle Commission européenne a pris ses fonctions au 1er décembre dernier. L’un des 26 nouveaux commissaires est Josep Borrell, haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, et vice-président de la Commission européenne. Cet ingénieur aéronautique de formation et docteur en sciences économiques était auparavant, depuis juin 2018, le chef de la diplomatie espagnole. Dès la fin des années 1970, Josep Borrell a exercé diverses fonctions gouvernementales pour le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE). De 2004 à 2007, il était président du Parlement européen.

Gérer les affaires étrangères de l’UE « d’une même main »

En tant que haut représentant de l’UE, Josep Borrell est responsable d’organiser et d’appliquer la « Politique étrangère et de sécurité commune » (PESC) et la « Politique de sécurité et de défense commune » (PSDC). Depuis l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne le 1er décembre 2009, le haut représentant de l’UE est en même temps vice-président de la Commission européenne. Sous cette « double casquette », Josep Borrell a pour mission d’assurer la cohérence des mesures internationales de l’UE. Il dirige par ailleurs le corps diplomatique de l’UE dénommé « Service européen pour l’action extérieure » (SEAE). Heiko Maas a assuré son interlocuteur de son plein soutien dans sa nouvelle tâche, tout spécialement pendant la présidence allemande de l’Union européenne à partir de juillet 2020. MM. Maas et Borrell ont également échangé sur les possibilités de rendre la politique extérieure de l’UE plus réactive face aux défis mondiaux accrus.

Libye : que va-t-il se passer maintenant après la conférence de Berlin ?

La Libye a été au cœur de l’entretien des deux responsables politiques. MM. Maas et Borrell ont abordé la possible configuration des prochaines étapes vers un processus politique en Libye et évoqué comment l’UE pourrait continuer d’y contribuer. Lors de la conférence de Berlin sur la Libye qui s’était tenue le 19 janvier, les participants s’étaient accordés pour respecter l’embargo sur les armes et l’actuel cessez-le-feu. Les conclusions de la conférence de Berlin sur la Libye doivent être maintenant soumises sous forme de résolution au Conseil de sécurité des Nations Unies. En outre, il est prévu qu’un comité 5+5, composé de cinq représentants de chacune des deux parties au conflit, se réunisse pour négocier un cessez-le-feu durable.

Retour en haut de page