Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Heiko Maas accueille Luigi Di Maio : sortir de la crise du coronavirus en tant qu’UE

Coronavirus oblige, Heiko Maas et Luigi Di Maio se saluent du coude

Coronavirus oblige, Heiko Maas et Luigi Di Maio se saluent du coude, © Janine Schmitz/photothek.net

08.06.2020 - Article

Lors de la visite du ministre italien des Affaires étrangères, une chose fait l’unanimité : seule une relance dynamique et solidaire pourra redonner sa force à l’Europe.

Une visite en personne au ministère fédéral des Affaires étrangères, un nombre limité de journalistes sur place : la visite de Luigi Di Maio marque le retour progressif et prudent vers les méthodes de travail habituelles de la diplomatie. L’Italie, qui a été particulièrement frappée par la pandémie dans l’UE, s’ouvre de nouveau petit à petit à ses propres citoyens et aux touristes.

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a déclaré :

Les images d’Italie nous ont tous profondément touchés. Pour nous, c’était un avertissement saisissant sur la tournure cruelle que peut prendre cette pandémie. Je tiens donc encore une fois à témoigner à la population italienne mon grand respect et ma profonde admiration pour la discipline dont elle a fait preuve afin d’affronter la pandémie ; elle a accompli des choses formidables.

L’Allemagne a apporté son soutien. Et même si, durant les premiers jours, chacun devait en premier lieu garantir sa capacité à agir, il est vite apparu que l’Europe ne pouvait sortir de cette crise qu’en unissant ses forces.

Redémarrage économique

En tant que membres fondateurs, l’Allemagne et l’Italie ont dès le début construit ensemble l’UE et lui ont permis de devenir ce qu’elle est aujourd’hui. Par conséquent, une chose est claire aux yeux du chef de la diplomatie allemande : aucun pays en Europe ne doit être laissé pour compte. L’impulsion franco-allemande pour la relance de l’Europe reflète une attitude claire : ce n’est pas une politique d’austérité mais la solidarité qui permettra à l’UE de sortir de cette crise profonde. Ces investissements doivent dans le même temps être axés vers l’avenir, c’est-à-dire vers la restructuration sociale, écologique, numérique et durable de l’économie et de la société européennes. Un compromis européen s’impose désormais de toute urgence. Pour ce faire, un dialogue entre toutes les parties sera nécessaire. Pendant sa présidence du Conseil de l’UE, l’Allemagne veut tout faire pour aider à trouver ce compromis en tant que médiateur honnête.

Reprise de la liberté de voyager en Europe

L’Italie est la deuxième destination de vacances préférée des Allemands. Après l’annonce de la fin de l’avertissement mondial pour les voyageurs, il devrait être à nouveau possible de voyager dans ce pays. Heiko Maas et Luigi Di Maio sont convenus de rester en contact très étroit afin d’observer le taux d’infections au niveau régional et de réagir le cas échéant. Dans le cadre du dialogue européen de voisinage, l’Allemagne est actuellement en échange permanent avec tous ses pays voisins et tous les pays de destination importants.

Libye : des signaux positifs en faveur de négociations

La situation en Libye est préoccupante. Le ministre allemand a une nouvelle fois souligné qu’il serait impossible d’établir la paix sur la base d’une solution militaire. Il n’y a pas d’alternative possible à un processus politique. Les signaux envoyés récemment par les parties en conflit concernant la reprise des négociations en format 5+5 sur un cessez-le-feu constituent un signe positif.

Retour en haut de page