Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Heiko Maas en visite à Bratislava : commémoration du printemps de Prague

Heiko Maas en Slovaquie

Heiko Maas en Slovaquie, © Thomas Koehler/photothek.net

24.08.2020 - Article

La visite du ministre fédéral des Affaires étrangères en Slovaquie a également été l’occasion de commémorer la fin du printemps de Prague il y a 52 ans.

Vendredi dernier était une date importante : c’est en effet le 21 août 1968 que l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie a mis un terme au « printemps de Prague ». Elle fit aussi des victimes en Slovaquie. Lors de sa visite à Bratislava, le chef de la diplomatie allemande a rendu hommage à ces victimes et déposé avec son homologue Ivan Korčok une gerbe au pied de la plaque commémorative de l’invasion soviétique. Ce sont surtout les jeunes Européens – tout particulièrement en Allemagne – qui, en 1968, avaient placé de grands espoirs dans la politique d’ouverture de la Tchécoslovaquie d’alors.

Bélarus : nécessité d’engager le dialogue avec la société civile

Au Bélarus, de nombreux manifestants revendiquent depuis des jours la liberté et la démocratie. L’Union européenne ne reconnaît pas les résultats des élections. Le Conseil des affaires étrangères de l’UE a donc décidé, il y a une semaine, d’imposer des sanctions ciblées contre les responsables des manipulations électorales et de la répression brutale contre les manifestants pacifiques. L’Allemagne et l’Union européenne appellent les dirigeants du Bélarus à trouver un compromis et à engager le dialogue avec la société civile. Cette question a elle aussi été abordée vendredi à Bratislava.

Des liens étroits existent entre la Slovaquie et l’Allemagne

Ces dernières années, Berlin et Bratislava ont intensifié leurs relations bilatérales. Les deux pays sont étroitement imbriqués tant sur le plan politique qu’économique, notamment dans le secteur automobile, et ont convenu dès 2018 d’engager un « dialogue approfondi » dans le cadre de réunions fréquentes. À Bratislava, les deux ministres ont également discuté des négociations sur le cadre financier pluriannuel ainsi que du Fonds de relance qui doit prochainement être négocié avec le Parlement européen. Une autre question abordée à Bratislava a été la réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne (selon le format dit de « Gymnich ») qui doit se tenir cette semaine à Berlin au ministère fédéral des Affaires étrangères. Les chefs des diplomaties européennes y débattront notamment des défis de politique étrangère auxquels l’UE est actuellement confrontée.

Retour en haut de page