Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Pour une Europe souveraine après le coronavirus : réunion informelle des ministres de l’Économie et des Finances de l’UE (ECOFIN)

11.09.2020 - Article

Les 11 et 12 septembre 2020, les ministres européens de l’Économie et des Finances se réuniront à Berlin dans le cadre de la présidence allemande du Conseil de l’UE. La réunion informelle aura lieu sous la présidence du ministre fédéral des Finances Olaf Scholz.

Les 11 et 12 septembre à Berlin, le ministre allemand des Finances Olaf Scholz discutera de la reprise économique en Europe et des ressources propres pour le budget de l’UE avec ses homologues européens
Les 11 et 12 septembre à Berlin, le ministre allemand des Finances Olaf Scholz discutera de la reprise économique en Europe et des ressources propres pour le budget de l’UE avec ses homologues européens© Ministère fédéral des Finances (BMF)

L’échange informel entre les ministres de l’Economie et des Finances de l’UE (ECOFIN) débutera par un déjeuner de travail, au cours duquel le thème d’« Une Europe souveraine après le coronavirus » sera abordé. Ivan Krastev, de l’Institut des sciences humaines de Vienne et du Centre des stratégies libérales de Sofia, prononcera un discours d’introduction sur le sujet en tant qu’orateur invité. Les ministres auront ensuite l’occasion d’échanger sur le rôle joué par l’Europe dans un monde globalisé et sur les mesures à prendre en vue d’une plus grande intégration.

Le ministre fédéral des Finances, Olaf Scholz, a déclaré avant le début de la réunion informelle :

Le renforcement de l’UE est une question de souveraineté. Je suis très heureux de discuter de ce sujet avec mes homologues européens. La pandémie a montré combien nous dépendons tous les uns des autres. Il en va de même de l’Europe. Aucun pays européen ne peut réussir en faisant cavalier seul.

Quatre thèmes sont inscrits à l’ordre du jour des séances de travail : 

  1. bilan et perspectives de la reprise économique en Europe 
  2. ressources propres pour le budget de l’UE
  3. imposition équitable et efficace dans l’UE
  4. refonte des marchés financiers à l’ère du numérique

Séance 1 : Bilan et perspectives de la reprise économique en Europe

La première séance dressera un bilan et brossera des perspectives de la reprise économique en Europe. Daniel Gros, du Centre d’études de politique européenne (CEPS) de Bruxelles, ainsi que Beatrice Weder di Mauro, professeure d’économie internationale à Genève et présidente du Centre de recherche en politique économique de Londres, prononceront un discours d’introduction sur le sujet sur la base d’une analyse de la situation économique. En partant d’une analyse de la situation, la discussion portera sur la façon d’utiliser notamment la facilité pour la reprise et la résilience, afin d’accroître le potentiel de croissance, la compétitivité et la cohésion. Certes, la situation économique s’est récemment améliorée, mais des risques substantiels liés notamment à l’évolution de la pandémie subsistent néanmoins. Le programme « Next Generation EU » offre à cet égard une possibilité importante d’accroître la résilience et le potentiel de croissance des États membres de l’UE.

Séance 2 : Ressources propres pour le budget de l’UE

Ensuite, les ministres échangeront sur les ressources propres pour le budget de l’UE. Il est prévu que Clemens Fuest (Institut ifo, Institut Leibniz de recherche économique de l’université Ludwig Maximilian de Munich) et Jean Pisani-Ferry (professeur d’économie à Sciences Po Paris et professeur d’économie et de gestion publique à la Hertie School of Governance de Berlin) prononcent un discours d’introduction sur ce sujet en tant qu’orateurs invités. La discussion doit porter sur la question de savoir dans quelle mesure l’architecture financière de l’UE devrait être remodelée à l’avenir (qu’il s’agisse des recettes, mais aussi des dépenses). Le Conseil européen avait décidé en juillet 2020 de réformer les recettes du budget de l’UE en introduisant de nouvelles ressources propres. Sur la base de cette décision, la note de la présidence propose de discuter de la question de savoir si les recettes provenant de la mise en œuvre des politiques européennes ne devraient pas revenir en principe au budget de l’UE et si, par ailleurs, les dépenses liées à la fourniture de biens publics européens, comme par exemple la création d’un contrôle européen des frontières, ne devraient pas être transférées intégralement au niveau de l’UE. Les recettes et les dépenses du budget de l’UE devraient toujours être considérées conjointement. Il s’agit ici de trouver des moyens nouveaux pour dépasser la logique des soldes nets nationaux.

Séance 3 : Imposition équitable et efficace dans l’UE

Le Conseil ECOFIN informel se poursuivra samedi par un échange sur l’imposition équitable et efficace dans l’UE. L’objectif est de permettre un large échange de vues à l’échelle politique, qui fournisse une impulsion importante pour la suite des discussions au Conseil. Une architecture européenne pour une imposition équitable et efficace doit permettre d’assurer que, dans une Union européenne forte et souveraine, la concurrence sur le marché intérieur et au-delà fonctionne correctement et que les Etats membres disposent de suffisamment de ressources pour financer le bien commun. Il sera débattu de l’introduction d’une imposition minimum, de la refonte du mandat du groupe Code de conduite (imposition des entreprises), de la refonte de la directive sur l’assistance mutuelle (« DAC 7 »), ainsi que de l’introduction d’une taxe sur les transactions financières.

Séance 4 : Refonte des marchés financiers à l’ère numérique

Enfin, les ministres de l’ECOFIN discuteront de la refonte des marchés financiers à l’ère du numérique. L’intérêt se portera notamment sur l’influence exercée par les modèles de gestion basés sur les données (mégadonnées) et la croissance rapide des entreprises technologiques sur les mécanismes de marché fondamentaux du marché financier. La discussion portera également sur la question de savoir quels sont les défis fondamentalement nouveaux qui résultent, pour l’ordre des marchés financiers, de la mutation d’un mode de production marqué par l’industrie vers un mode de production marqué par le numérique. Il est prévu que Markus K. Brunnermeier, de l’Université de Princeton, prononce un discours d’introduction sur ce sujet, sous la forme d’une brève intervention sur les aspects économiques des plateformes numériques sur le marché financier.

Retransmission en direct de la conférence de presse

La conférence de presse de l’Eurogroupe et la conférence de presse du ministre fédéral des Finances Olaf Scholz, qui auront lieu à l’issue de la réunion informelle ECOFIN, seront retransmises en direct sur la page d’accueil du site eu2020.de en allemand, anglais et français.

Vous pouvez suivre la diffusion en direct d’autres éléments du programme, tels que les déclarations d’ouverture et l’arrivée des ministres ici sur le site du ministère fédéral des finances en allemand et en anglais.

Retour en haut de page