Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Ouverture du Centre d’excellence européen pour la gestion civile des crises à Berlin : « nous voulons réunir notre savoir-faire »

L’équipe du CoE

L’équipe du CoE (de gauche à droite) : Markus Woelke, Hanneke Brouwer, Benjamin Tallis, le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, Volker Jacoby, Taina Järvinen, Daniela Dietmayr et Estela López-Hermoso, © Florian Gärtner / Photothek

18.09.2020 - Article

Le Centre d’excellence européen pour la gestion civile des crises a été inauguré le 17 septembre à Berlin. Les partenaires internationaux travailleront ensemble pour désamorcer les conflits par des moyens civils.

Le CoE est une association à but non lucratif, basée à Berlin, qui réunit 18 Etats membres de l’Union européenne. Le Centre a été établi en février 2020, à l’issue d’une invitation à tous les Etats membres de l’UE par le gouvernement fédéral allemand.

Le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, a déclaré lors de sa visite du Centre :

Toutes les crises dans notre voisinage ont une chose en commun : l’approche militaire n’apporte pas de solution durable à ces crises. L’Europe doit devenir plus forte dans le domaine de gestion civile des crises, qui est en fait au centre de sa Politique de sécurité et défense commune.

Dans cet objectif, le Centre d’excellence européen que nous créons à Berlin sera à la fois un « projet phare » et un « centre d’action ». Avec nos partenaires de l’UE et de l’OTAN, nous voulons réunir notre savoir-faire sur la manière de désamorcer des conflits par des moyens civils.

Le Centre a son adresse à Berlin, mais porte un bouton de sonnette européen : 18 Etats de l’UE sont déjà devenus membres et apporteront leur expertise. Et ce Centre est également ouvert aux Alliés de l’OTAN.

Le directeur fondateur Volker Jacoby a déclaré :

La gestion civile des crises est au cœur même de la Politique étrangère et de sécurité européenne. Avec l’adoption du Pacte pour la PSDC civile en 2018, les approches civiles de la gestion des crises ont pris de l’ampleur. La création du Centre  d’excellence européen pour la gestion civile des crises est donc opportun et logique.

Markus Woelke, le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, et Volker Jacoby
Markus Woelke, le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, et Volker Jacoby© CoE

Le Centre d’excellence se concentrera dans un premier temps sur les priorités suivantes

  • améliorer la coopération entre la PSDC et les acteurs dans le domaine « Justice et Affaires intérieures » ;
  • conseiller ses Membres sur la manière d’augmenter le nombre de personnel détaché – et en particulier des femmes – dans les Missions civiles de l’UE ;
  • aider ses Membres à assurer la préparation du personnel à leur important travail dans les Missions civiles.

Le Centre d’excellence rassemblera, analysera et partagera les bonnes pratiques nationales en matière de gestion civile des crises. Sur la base de ces expériences, le CoE fournira des solutions « sur mesure » et des conseils d’experts aux Etats membres, aux institutions de l’UE – en particulier au Service européen pour l’action extérieure – et à ses Missions civiles. Cela se fera également en coordination et en toute complémentarité avec les partenaires privilégiés du Centre, tels que l’OTAN.

Vidéo : Ouverture du Centre d’excellence européen pour la gestion civile des crises à Berlin

La cérémonie d’ouverture du CoE a fait aussi le point sur un séminaire virtuel organisé par le CoE le 16 septembre, qui avait pour sujet : Comment améliorer la participation des femmes aux Missions civiles de gestion des crises.

Johanna Sumuvuori, secrétaire d’État auprès du ministre finlandais des affaires étrangères, a déclaré :

La Finlande est pleinement engagée dans le renforcement de la capacité de l'UE en matière de gestion civile des crises. Nous sommes convaincus que le nouveau Centre d’excellence aidera l’UE et ses États membres à atteindre cet objectif. Nous voulons également faire progresser le rôle des femmes dans la gestion des crises afin d’améliorer l’efficacité globale des missions PSDC de l’UE.

Cristina Gallach Figueras, secrétaire d’État espagnole aux affaires étrangères pour l’Amérique latine et les Caraïbes, a souligné :

La promotion d’un plus grand nombre de femmes dans les missions civiles, à tous les niveaux et de manière significative, doit être une priorité absolue pour nous tous. Les missions seront non seulement plus crédibles mais aussi un instrument plus efficace de notre politique de défense commune et de sécurité à l’étranger.

Plus d’informations :

Site du Centre d’excellence européen pour la gestion civile des crises

Retour en haut de page