Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’Allemagne recrute de plus en plus d’étrangers

Lena Muzaini, ingénieure palestinienne réfugiée en Allemagne, travaille sur un chantier du port de Hambourg, dans le nord du pays

Lena Muzaini, ingénieure palestinienne réfugiée en Allemagne, travaille sur un chantier du port de Hambourg, dans le nord du pays, © dpa

04.02.2020 - Article

Les entreprises cherchent des solutions au manque de main-d’œuvre qualifiée.

Plus de la moitié des 540.000 emplois créés en Allemagne l’an dernier ont été pourvus grâce au recrutement d’étrangers, selon un rapport de la Fédération des chambres de commerce et d’industrie allemandes (DIHK). Un chiffre en nette hausse. En 2011, ce n’était le cas que d’un emploi créé sur cinq.

« Le manque de main-d’œuvre qualifiée reste un défi pour beaucoup d’entreprises en Allemagne, malgré le ralentissement de la conjoncture », analyse Achim Dercks, le directeur général de la DIHK. Parmi les 23.000 entreprises sondées, près d’une sur deux éprouve des difficultés de recrutement. Et beaucoup ont dû refuser des commandes faute de trouver la main-d’œuvre adéquate.

Plus de la moitié des emplois créés en 2019 en Allemagne ont été pourvus grâce au recrutement d’étrangers, selon les chambres de commerce allemandes
Plus de la moitié des emplois créés en 2019 en Allemagne ont été pourvus grâce au recrutement d’étrangers, selon les chambres de commerce allemandes© dpa-Zentralbild

Recruter à l’étranger devient donc une pratique de plus en plus courante. Près d’une firme sondée sur trois déclare avoir déjà sauté le pas. La proportion varie d’un secteur à l’autre : 42% dans le bâtiment, 33% dans l’industrie, 32% dans les services,  22% dans le secteur commercial. Elle peut atteindre près d’une entreprise sur deux dans les branches en tension : hôtellerie-restauration (48%), construction mécanique (48%), automobile et pièces détachées spécialisées (44%) ou encore transports (43%).

Nouvelle loi à partir du 1er mars

Les pouvoirs publics ont accompagné la tendance. Ils ont amélioré les procédures de reconnaissance des diplômes et qualifications acquises à l’étranger, par exemple. Le 1er mars prochain, un nouveau pas sera franchi. La nouvelle loi « loi sur l’immigration de main-d’œuvre qualifiée », votée au printemps dernier, entrera en vigueur. Elle facilitera l’accès des étrangers qualifiés extérieurs à l’Union européenne (UE) au marché du travail allemand.

Car le mouvement devrait s’amplifier même si le recours à l’immigration n’est pas la seule stratégie imaginée par les entreprises allemandes pour résoudre les difficultés de recrutement (elles misent aussi sur l’apprentissage, la formation, etc.).

Achim Dercks le souligne sans fard : en Allemagne, « l’offre de travail devrait se réduire de quelque six millions de personnes d’ici à 2035. Et bien plus encore si l’on arrêtait de recruter à l’étranger ». Or, souligne-t-il, « cette échéance est dans quinze ans ».

A.L.

Plus d’informations :

Ministère allemand du Travail et des Affaires sociales :

La nouvelle loi sur l'immigration de personnes qualifiées (mai 2019) (en allemand)

Recrutement de main-d'œuvre qualifiée (en allemand)

Emploi des étrangers en Allemagne (en allemand)

Retour en haut de page