Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le commerce extérieur allemand pâtit de la crise

En avril, les exportations allemandes ont plongé de 31% par rapport à avril 2019

En avril, les exportations allemandes ont plongé de 31% par rapport à avril 2019, © chromorange

10.06.2020 - Article

L’Allemagne a enregistré au mois d’avril son excédent commercial le plus faible depuis l’an 2000. Le commerce avec la France, l’Italie et les États-Unis a particulièrement souffert de la crise du coronavirus.

L’épidémie de Covid-19 a presque divisé par deux les exportations allemandes en France. Au mois d’avril, elles ont accusé une chute de 48,3 % par rapport à la situation d’avril 2019, selon des chiffres provisoires publiés par l’Office fédéral des statistiques. Les importations de produits français sont également en fort recul (-37,3 % sur un an).

Le commerce extérieur allemand dans son ensemble a subi la crise de plein fouet. Les exportations ont fondu de 24 % entre mars et avril, les importations de 16,5 %. C’est inédit depuis 1990.

Le creux est encore plus marqué si l’on se réfère au niveau du commerce extérieur d’il y a un an. Les exportations allemandes sont en recul de 31,1 %. Du jamais vu depuis le début des relevés statistiques en 1950. Les importations sont en repli de 21,6 %. Ce n’était plus arrivé depuis la crise de 2009. L’excédent commercial allemand au mois d’avril (3,5 milliards d’euros) est le plus faible enregistré depuis décembre 2000.

C’est le commerce avec la France, l’Italie et les États-Unis qui a le plus souffert. Vers l’Italie, les exportations ont plongé de 40,1 % entre avril 2019 et avril 2020. Les importations de produits italiens ont reculé de 32,5 %. Les exportations ont chuté vers les États-Unis (-35,8 %) et dans une moindre mesure vers la Chine (-12,6 %). Mais les importations de produits chinois et américains restent supérieures à leur niveau d’avril 2019 (+ 10 % pour la Chine, +2,4 % pour les États-Unis).

Le coup de massue du coronavirus a particulièrement frappé l’industrie. En recul de 11,3 % sur un an au mois de mars, la production industrielle allemande a de nouveau dévissé de 25,3 % entre avril 2019 et 2020. C’est du jamais vu depuis 1991. Les carnets de commandes ne se remplissent plus et ils subissent le même phénomène : le niveau des commandes d’avril 2020 est inférieur de 36,6 % à celui d’avril 2019. L’automobile est le secteur le plus touché. La production s’est effondrée de près de 75 % entre mars et avril.

Le gouvernement devrait présenter cette semaine son plan de relance. Les partenaires de la coalition se sont accordés la semaine dernière sur un programme de 130 milliards d‘euros sur deux ans
Le gouvernement devrait présenter cette semaine son plan de relance. Les partenaires de la coalition se sont accordés la semaine dernière sur un programme de 130 milliards d‘euros sur deux ans© AFP/POOL

Toutefois, à crise exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Le gouvernement allemand s’est accordé la semaine dernière sur un plan de relance ambitieux de 130 milliards d’euros pour 2020 et 2021 (plus de détails ci-dessous). Les premières mesures seront adoptées dès la fin de cette semaine lors d’un Conseil des ministres extraordinaire.

A.L.

Plus d’informations :

Plus de détails sur le plan de relance allemand (en français)

Office fédéral des statistiques (en allemand)

Commerce extérieur

Production industrielle

Commandes industrielles
 

Retour en haut de page